Publié le 5 mars 2018 | par Rédaction

L’autopartage pourrait bientôt être plus facile d’utilisation. Grâce à la reconnaissance faciale, plus besoin de clés ou de cartes pour ouvrir les portes des véhicules.

L’autopartage est un marché surveillé de près par plusieurs sociétés. Il est vrai que selon une étude menée par Frost & Sullivan, le nombre d’utilisateurs de voitures d’autopartage devrait augmenter de 16,4% d’ici 2025. Pour se positionner, IDEMIA, acteur travaillant sur l’Identité Augmentée, vient ainsi d’annoncer qu’elle intégrait la technologie de la reconnaissance faciale à la solution EasyOpen. L’association du procédé d’inscription numérique et de la technologie de reconnaissance faciale permettra d’inscrire et d’authentifier le conducteur en toute sécurité avant que EasyOpen n’ouvre automatiquement la voiture.

En pratique, cette solution utilise le smartphone pour créer l’identité du conducteur en enregistrant ses documents d’identité de manière rapide et intuitive, et l’autorise par la suite à ouvrir sa voiture par l’intermédiaire d’un selfie grâce à la solution de reconnaissance faciale d’IDEMIA.

Yves Portalier, directeur général et vice-président exécutif en charge des activités commerciales liées aux objets connectés chez IDEMIA, a déclaré : « L’année dernière nous avions lancé une solution qui ne nécessitait pas l’utilisation de clefs pour l’ouverture, IDEMIA ajoute à présent à cette solution la technologie de reconnaissance faciale pour l’expérience du consommateur tout en garantissant un processus d’inscription sécurisé et rapide et une authentification en ligne très fiable. En combinant à la fois une haute sécurité et une forte praticité, nous faisons en sorte que l’expérience utilisateur soit encore plus simple sur ce marché très prometteur de l’autopartage ».

reco_faciale_gd.jpg

Yvan Segal : « Les automobilistes vont consommer l’automobile différemment" Pour Renault, la valeur ne passe plus forcément que par la production et la vente de véhicules mais également par les services et la gestion sur to…

Lire la suite
edito

Reuters a communiqué les chiffres d’investissements des constructeurs, en premier, des équipementiers et de la filière automobile dans le véhicule électrique, ce, jusqu’à l’aube  de 2030. Ce chiffre donne le …

Lire la suite
Les articles les plus lus

Renault Kangoo Maxi : Le Kangoo dopé aux anabolisants

Après le Kangoo « normal » et la version Compact dédiée aux professionnels des villes, Renault ...

Toyota C-HR Hybride Business : Un crossover hybride

Parce que le segment du crossover est désormais incontournable dans la compétition commerciale, To...

Augmentation de salaire vs voiture de fonction ?

Si l'automobile n'a plus le même pouvoir de séduction, la voiture de fonction conserve ses droits ...

Législation : ZFE-m : 33 supplémentaires en 2024 ?

La loi “Climat et Résilience” prévoit d’étendre les Zones à Faibles Émissions mobilité (...

« Il faut apprendre à lire et résister au politiquement correct » (Elisabeth Badinter)

En une phrase simple, madame Badinter aura résumé ce qui doit nous guider dans nos métiers. Lire ...