Notre offre d'abonnement
au magazine

Accueil > Articles parus > Essais > C5 Aircross, tout confort.

C5 Aircross, tout confort.

jeudi 3 janvier 2019, par GUILLAUME ROUL

Depuis l’abandon de C6 et la scission avec DS, Citroën manquait d’un vaisseau amiral digne de ce nom. C5 Aircross vient prendre cette place au sommet d’une gamme désormais quasi exclusivement composée de SUV.


Le segment des SUV compact est très porteur mais l’arrivée du C5 Aircross en Europe est très tardive. Pour se donner une chance de venir taquiner la concurrence, Citroën a misé sur la plateforme du best-seller de son cousin, Peugeot 3008. Partir sur de bonnes bases est une excellente idée mais encore faut-il se distinguer. Pour cela, Citroën enfonce le clou posé avec C4 Cactus : l’identité de la marque doit désormais s’appuyer essentiellement sur deux qualités : le design et le confort. Mais comment se distinguer tout en respectant les codes du SUV ? Comment se fondre dans la nouvelle identité de la marque au chevron en s’inventant une personnalité propre ? Le défi a été relevé, les designers ont réussi à inclure notamment des éléments stylistiques du Cactus et du Spacetourer tout en évitant d’en faire simplement le plus trapu des SUV de la gamme. Et sur ce segment où l’agressivité est souvent mise en avant par les marques, Citroën propose un SUV plus cajoleur.

Là où, sans démériter, le Cactus n’avait pas complètement convaincu sur la question du confort, le C5 Aircross s’avère bluffant. Les nouvelles suspensions à butée hydrauliques progressives, les sièges à mousse à haute densité et dans une moindre mesure l’insonorisation font déjà de cette C5 une référence dans la catégorie. Sans faire oublier les hydropneumatiques aux nostalgiques, les nouvelles suspensions se sont avérées plus que satisfaisantes sur les routes pourtant exigeantes du Maroc. Et même si cette technologie issue du rallye est utilisée ici à tout autre dessein, l’Aircross ne perd pas en dynamisme ce qu’elle gagne en confort.

Citroën ne mise pas tout sur le confort pour tailler des croupières à la concurrence. En arrivant tard sur le marché, la marque au chevron se doit d’essayer de répondre aux lacunes du segment. Il semblerait ainsi que les irréductibles des monospaces et quelques déçus des SUV reprochent à ces derniers leur manque de modularité. Dans l’Aircross, si la boite à gant est petite, l’accoudoir central offre un espace de rangement généreux. Mais c’est à l’arrière que cette C5 se montre vraiment astucieuse. Les trois sièges sont indépendants, ils peuvent coulisser de 15 cm, permettant aux passagers arrières de prendre leurs aises ou aux bagages de se multiplier. Le volume de chargement normal va de 580l à 720 l en fonction de la position des sièges et atteint 1630 l lorsqu’ils sont escamotés. À bord, le C5 Aircross répond aux exigences du segment, hormis les sièges particulièrement soignés, la planche de bord très épurée bénéficie de beaux matériaux. Elle intègre de série un écran de 8 pouces et 12,3 pouces dès le milieu de gamme. Les aides à la conduite sont au nombre d’une vingtaine avec en particulier le maintien actif dans la voie et le régulateur de vitesse adaptatif qui ensemble offrent un système de conduite semi-autonome de niveau 2 baptisé Highway Driver Assist.

Quatre motorisations seront disponibles au lancement : deux essences Puretech et deux diesel BlueHDI. Au Maroc, nous avons pu essayer les deux plus puissants associés à la boite automatique EAT8. Celle ci, une fois prise en main s’est avérée très réactive. Les deux moteurs ont des arguments mais la différence de prix entre les modèles nécessitera que vous soyez vraiment un gros loueur pour préférer le diesel. Disponible entre quatre niveaux de finition, C5 Aircross est bien pourvu dès le niveau Start dont le prix d’entrée est à 24 700 € dans la plus petite des motorisations essence. Pour les gros rouleurs et avec un moteur que nous avons essayé, le Blue HDI 180, dans une version business mieux équipée encore, il faudra compter 38 600 euros hors option, ce qui reste très concurrentiel.

Typé confort

L’arrivée tardive du C5 Aircross sur ce segment stratégique n’empêche pas Citroën d’avoir de très grandes ambitions sur le marché français comme à l’international. La réussite stylistique, la qualité des finitions, sa modularité, son bon rapport qualité prix et surtout son confort incitent à l’optimisme. Le constat semble partagé puisque le C5 Aircross est déjà qualifié parmi les sept finalistes du prix européen pour la voiture de l’année pour 2019.

Guillaume Roul

Fiche Technique :

  • Moteur : 4 cylindres 1997 cm³
  • Puissance  : 178 ch à 3750 tr /mn
  • Couple : 400 Nm à 2000 tr /mn
  • Boite  : EAT8
  • Vitesse maxi  : 211 km/h
  • Consommation  : 4.7l/100 km
  • Émissions CO2  : 124 g/km
  • TVS  : 806 €
  • Prix  : 38600 €

Répondre à cet article



Kilomètres Entreprise Contacts | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | Briag.com Briag.com
KILOMETRES ENTREPRISE est édité par la SARL de presse KMS édition 33, avenue du Général Leclerc 75014 Paris - Tél. + 33 1 40 64 11 30 - Fax + 33 1 40 64 15 80