Notre offre d'abonnement
au magazine

Accueil > Articles parus > Essais comparatifs > Opel Insigna Sports Tourer : Une vraie séductrice

Opel Insigna Sports Tourer : Une vraie séductrice

mercredi 20 décembre 2017, par Axel EKMAN

La version break de la berline d’Opel se remarque d’abord par son dessin, plutôt réussi de l’avis général. Mais derrière cette esthétique avantageuse, l’Insigna collectionne des atouts substantiels.


Très directement inspirée du superbe concept Monza présenté en 2013, l’Opel Insigna Sports Tourer (comprenez “break”) se remarque en premier lieu par la fluidité de sa silhouette qui profite de cotes généreuses et, en particulier, de sa longueur (4,99 m). Élancée, dotée de lignes de flanc sculpturales, cette dernière mouture de l’Insigna Sports Tourer dégage un sentiment de puissance sereine qui tire tranquillement ce modèle vers un niveau de représentation plutôt statutaire... comme disent les marketeurs.

À son bord, l’ambiance est tout aussi tranquille et cossue. Le conducteur se satisfera assez vite d’un dessin de planche et d’une console favorisant une lecture horizontale des commandes. Opel a fourni un effort louable pour simplifier l’accès aux réglages d’un break qui se veut simple à vivre. Côté matériaux et finition, on remarque avec satisfaction les progrès sensibles réalisés par la firme allemande : l’Insigna, sur ce terrain, mérite largement une place dans le peloton de tête de son segment.

Équilibrée et dynamique

Les concepteurs de l’Insigna ont repris à leur compte la célèbre antienne “l’ennemi, c’est le poids”. Avec 200 kilos de moins et malgré un empattement important, l’Insigna Sports Tourer s’avère particulièrement rapide et facile à manœuvrer, quel que soit le profil routier. À l’aise dans les enchainements de virages grâce à une parfaite maîtrise des transferts de masse (la suspension constitue un bon compromis entre confort et efficacité technique), elle se veut stable et rassurante dans les grandes courbes.

On pourra tout au plus déplorer un freinage insuffisamment incisif en situations pointues, ainsi que quelques rares effets de couple dans la direction (version 170 ch). Avec sa finition “Business Edition”, Opel limite sa proposition à deux diesel : son 1,6 L Ecotec de 110 ch (300 Nm) et sa version 136 ch. C’est ce deuxième bloc que nous avons pu essayer, accolé à une boîte manuelle à 6 rapports rapide et parfaitement étagée (une version en BVA6 est également au catalogue), capable de tirer le meilleur parti d’un couple de 320 Nm disponible suffisamment tôt dans les tours.

Cette Insigna, avec moins de 1,5 tonne affichée sur la balance, établit un rapport poids/puissance tout à fait convenable synonyme de sobriété (autour de 8 l/100 km à bonne allure), ce qui est appréciable pour un véhicule dont les dimensions généreuses conditionnent une bonne habitabilité et un volume de coffre passant de 560 à 1665 litres sans acrobaties particulières.

Équipements corrects

En dotation “Business Edition”, l’Insigna Sports Tourer propose une palette honorable d’équipements de confort et de sécurité. Citons pour exemple le rétroviseur intérieur électrochromatique, des miroirs de courtoisie à LED, l’aide au stationnement avant et arrière, une caméra frontale couplée à l’avertisseur de distance, l’anti-collision, l’alerte de changement de voie intempestif, la détection piéton, la reconnaissance de la signalisation, une caméra de recul, le régulateur-limiteur de vitesse, les rétroviseurs extérieurs électriques et dégivrants, le démarrage sans clé, un volant cuir multifonctions, un chargeur de mobile par induction, un écran/tablette de 8”, l’info-trafic, la reconnaissance vocale et l’interface Apple et Androïd... un mix dans la moyenne du marché.

Un ou deux regrets quand même : l’ouverture au pied du hayon – plus utile qu’on ne l’imagine – est facturée 500 €, les phares et feux adaptatifs 1450 € (oups). Au final, cette version proposée au tarif de 34 650 € devrait intéresser les conducteurs à la recherche d’un rapport qualité/prix/performances réellement compétitif.

Axel Ekman

Une Offre intéressante :
Agréable à regarder et à vivre, capable de s’adapter confortablement à tous les types de parcours routiers, l’Insigna Sports Tourer propose une palette de services suffisamment large pour répondre à un grand nombre de profils d’utilisateur. Côté tarifs, elle se positionne de façon plutôt agressive face à des concurrentes parfois un peu mieux dotées, mais dont le charme et les qualités routières sont, dans certains cas, bien moins évidents. À retenir !

Fiche Technique : Opel Insigna Sports Tourer “Business Edition”
- Moteur  : 4 cylindres
- Puissance  : 136 ch à 3500 tr/mn
- Couple  : 320 Nm
- Vitesse maxi : 211 km/h
- Boîte  : manuelle à 6 rapports
- Consommation constatée  : 7,8 l/100 km
- Émissions CO2 : 118 g/km
- TVS  : 472 €
- Prix  : 34 650 €

Répondre à cet article



Kilomètres Entreprise Contacts | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | Briag.com Briag.com
KILOMETRES ENTREPRISE est édité par la SARL de presse KMS édition 33, avenue du Général Leclerc 75014 Paris - Tél. + 33 1 40 64 11 30 - Fax + 33 1 40 64 15 80