Notre offre d'abonnement
au magazine

Accueil > Articles parus > Haut de gamme > Essai Alpine A110, On ne vit que deux fois

Essai Alpine A110, On ne vit que deux fois

mardi 4 février 2020, par Louis DAUBIN

« Etre et avoir été », tel est le défi que relève Renault en proposant aux chefs d’entreprise de rouler au quotidien dans la voiture moderne qui a bercé leurs rêves automobiles de jeunesse.


Nous avons vieilli, L’alpine a rajeuni. C’est le miracle de l’objet face à l’humain. Belle ! L’alpine A 110 de notre essai est incontestablement une réussite esthétique. Elle n’a rien d’un lifting d’une vieille maitresse comme les Anglais savent si mal le faire avec leurs voitures. Elle est un joli coupé sportif d’aujourd’hui avec la grâce de son ainée de 1962. Sa séduction est évidente. Et plus d’un Porschiste s’émeut à la vue de « la cholie betite Franzaise ». Au volant, la première surprise vient des sièges baquets non réglables et …parfait ! Incroyable pour nous essayeurs, ces baquets sont « magiques » et s’adaptent à tous en procurant un confort qui ferait s’évanouir de jalousie une « AMG » ou une » M » dépassées sur ce point essentiel du poste de pilotage. L’affichage du tableau de bord est classique en position « normale » puis devient illisible et bas de gamme en position « sport »et « Race » ou l’on croirait avoir à faire à un jeu vidéo coréen pour enfant de 5 ans. Faute de gout et de cible, tout comme le ciel de toit noir qui est gênant sur une auto à l’habitacle confiné. Pour le reste l’habitacle est joliment présenté et surtout bien fini. La qualité est là. D’ailleurs, L’A 110 normale se distingue de la version « S » par sa fraicheur face au glauque noir qui surcharge la « S » et la fait brutalement vieillir. La mécanique est un moteur 4 cylindres 1,8 litres turbo de 252ch qui se marie à merveille avec les 1103 kg de l’Alpine dont la carrosserie est en aluminium, gage de légèreté. Autant la Mégane RS pleure son 2 litres perdu, autant l’Alpine s’épanouit dans tous les régimes avec ce moteur souple, rageur, joyeux dans les tours, il emmène ce petit bolide avec entrain jusqu’à sa vitesse maxi.

La boite auto 7 rapports fait le job, mais une boite manuelle serait la bienvenue pour plus de plaisir de conduite. La consommation oscillera entre 7 litres et 17 litres. Tout dépendra de vous…Le comportement est à l’avenant : sophistiqué et exigeant si vous l’êtes aussi. En usage normal, cette pure propulsion vous apportera le plaisir de conduite le plus serein encadré par l’électronique surveillant l’ensemble. En mode « race » l’A110 devient un petit bolide exigeant maitrise et lucidité pour en tirer la substantifique moelle. Aller vite demande concentration et pondération. Elle est plus compliquée à piloter qu’un Porsche Cayman sur route ouverte et ses réactions peuvent donner lieu à de jolies figures qui vous feraient penser à Andruet et Biche au Monte Carlo 1973. Du moins est ce ce que j’ai tenté comme explication pour me justifier auprès de mon épouse et passagère. Rassurez-vous, l’alpine A110 est facile à conduire mais demande de la précision pour la piloter, c’est assez normal et permet de franchement s’amuser sans avoir besoin d’aller très vite. D’ailleurs l’autoroute à 257 km/h compteur n’est pas son domaine de prédilection.

Peu couteuse, à 55 300€ l’alpine A 110 est un excellent placement au vu des premiers échanges en occasion ou elle se revend plus cher que le neuf ! Vu le coefficient de sympathie incroyable que génère cette auto auprès des autres automobilistes, il serait peu raisonnable de ne pas l’acheter. Et à 141 gr de Co2, la TVS reste abordable.

Louis Daubin

Fiche Technique

Moteur : 4 cylindres turbo 1.8 litres
Puissance : 252 ch. à 6000 Tr/mn
Couple : 320 NM à 2000 Tr/mn
Vitesse maxi : 250 km/h (limité électroniquement)
Boite : automatique 7 rapports
Consommation : 6,4 l/100 (Essai 11,8 L/100)
Emissions CO2 : 141 gr/km
TVS : 910€
Prix : 55300€

Répondre à cet article



Kilomètres Entreprise Contacts | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | Briag.com Briag.com
KILOMETRES ENTREPRISE est édité par la SARL de presse KMS édition 33, avenue du Général Leclerc 75014 Paris - Tél. + 33 1 40 64 11 30 - Fax + 33 1 40 64 15 80