Notre offre d'abonnement
au magazine

Accueil > Articles parus > Essais > VOLKSWAGEN TOUAREG V6 TDI Toujours un SUV mais en mieux

VOLKSWAGEN TOUAREG V6 TDI Toujours un SUV mais en mieux

jeudi 2 décembre 2010, par Louis Steff

Lancé en 2002, le premier Volkswagen Touareg fut quasi unanimement considéré comme une réussite. Les ingénieurs allemands chargés de la conception de la deuxième génération se devaient pourtant de faire encore mieux.


Esthétiquement, le premier Touareg ne faisait pas dans la finesse avec une ligne proche de celle d’une « armoire chromée ». Les designers se sont donc efforcés d’affiner le dessin du Touareg tout en préservant son physique de déménageur (l : 4m79, L : 1m94, h : 1m70).

D’après Klaus Bischoff, chef du service Design : « Les designers ont créé un véhicule d’un aspect clair et souverain, bien campé sur ses roues ». Pêlemêle, vous pouvez découvrir des ailes galbées, des optiques redessinées, une calandre adoptant le style de la « famille Volkswagen », de nouvelles jantes, etc, etc.

Plus séduisant, toujours aussi imposant mais de plus en plus léger !

Pour combattre les pourfendeurs des SUV, Volkswagen a réussi une vraie prouesse en faisant « maigrir » son Touareg de plus de 200 kg grâce principalement à l’emploi de matériaux plus légers et d’une toute nouvelle transmission.

Objectifs : diminuer la consommation et les émissions de CO². Et dans l’habitacle, le constat est le même. Tout a changé ! Le Touareg a clairement été conçu pour être un véhicule accueillant et familial. L’écran de 6,5 pouces est tactile, l’espace aux jambes arrières a été agrandi avec un empattement augmenté de 38 mm, la banquette arrière (60/40) est coulissante sur 16 cm et peut se rabattre électriquement, le volume du coffre s’étend de 580 à 1642 l, etc.

Finalement, le Touareg séduit à l’arrêt par son amenagement, sa finition, sa présentation sobre…des qualités souvent louées chez les constructeurs allemands.

Sur la route, disons-le de suite, le bilan est tout aussi positif même si quelques menus défauts nous sont apparus. le Touareg n’est pas d’une agilité renversante, 2174 kg à vide !, et génère quelques mouvements de caisse assez importants en courbe. Le freinage manque également un peu de mordant.

Précisés à Volkswagen, ses défauts ont immédiatement trouvés une réponse technique. En option, vous avez la possibilité d’opter pour la suspension pneumatique et son mode sport (trois configurations existent normal, confort et sport). Ainsi équipé, le Touareg ne se transforme évidemment pas en bonne berline quattro mais offre un visage nettement plus securisant.

A noter que la boîte automatique à 8 rapports (les deux derniers réduisent le régime moteur et donc le bruit et la consommation) profite aussi de ce mode sport. Dès lors, le V6 TDI de 280 ch peut tout aussi bien ronronner comme vous procurez des accélérations très correctes (7,8 s pour le 0 à 100 km/h et 218 km/h en vitesse maxi). Et pour ne rien gâter la consommation moyenne est loin d’être gargantuesque avec 7,4 l/100 km. Vous me direz que 218 km/h avec 280 ch ce n’est vraiment pas terrible. Certes, mais ce n’est pas une berline aerodynamique..

Sécurité et tout-terrain

Et hors route ? Volkswagen sait pertinemment que peu de ses clients utilisent le Touareg en tout-terrain mais ses capacités dans ce secteur sont tout simplement bluffantes ! Vous pourrez sans risque vous enfoncer dans la forêt pour pique-niquer et pratiquer le franchissement façon trial surtout si vous avez opté pour la version transmission intégrale 4Xmotion qui dispose d’un différentiel central verrouillable. Les amateurs apprécieront…

Signalons enfin que le Touareg possède une panoplie d’équipement électroniques impressionnante avec le Lane Assist (alerte de changement de file), le Side Assist (détecte les véhicules dans l’angle mort), l’Area View (système de 4 caméras), le Dynamic Light Assist (réglage des phares pour ne paséblouir les autres automobilistes) le régulateur de vitesse adaptatif (régule automatiquement la distance de sécurité avec le véhicule de devant) ou encore le Front Assist (prévient les collisions en freinant automatiquement).

Reste la question des tarifs. Et malheureusement, la note est salée. Le Volkswagen Touareg V6 TDI (malus de 750 euros, 195 g/km de CO²) est commercialisé depuis le 26 juin aux tarifs de 55 600 euros (Finition Carat) et 62 950 euros (Carat Edition). Heureusement, vous pouvez même cumuler les aides en optant pour le Touareg Hybride (84 550 euros), bientôt à l’essai dans KilomètresEntreprise.

Mais sachez dans un premier temps que le Touareg avec cette technologie (moteur thermique V6 TSI + moteur électrique) développe 380 ch et ne consomme que 8,2 l/100 km en usage mixte. Evidemment, les émissions de CO² sont aussi à la baisse avec 193 g/km !

Le constructeur allemand explique : « La conduite électrique, jusqu’à 50 km/h, permet d’obtenir zéro émission de CO² car le V6 TSI est tout simplement éteint ». En outre, le Touareg dispose d’un système de récupération d’énergie. En pratique, le moteur électrique, lors des phases de freinage, est utilisé comme alternateur pour récupérer l’énergie cinétique, stockée ensuite dans la batterie haute tension . Enfin si toutefois, les tarifs du Touareg vous rebutent, il vous reste la solution du petit frère Tiguan…

Louis STEFF

Répondre à cet article



Kilomètres Entreprise Contacts | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | Briag.com Briag.com
KILOMETRES ENTREPRISE est édité par la SARL de presse KMS édition 33, avenue du Général Leclerc 75014 Paris - Tél. + 33 1 40 64 11 30 - Fax + 33 1 40 64 15 80