Publié le 7 décembre 2012 | par Rédaction

Économie ou sportivité ? Entre les deux, le cœur du conducteur perplexe balance. Car dans le cas de cette série 5 un peu spéciale, on retiendra que la motorisation électrique consiste plus en une addition de puissance qu’en une division d’énergie

D’ailleurs, c’est par la conception même de son système que BMW installe le doute : au magnifique 6 cylindres en ligne de 306 ch et 400 Nm, s’ajoute un moteur électrique de 55 ch et 210 Nm alimenté par des accus lithium-ion logés sous un coffre de 375 litres, l’ensemble étant couplé à une BVA à 8 rapports… de quoi surtout profiter des autoroutes allemandes, même s’il est vrai que l’apport électrique permet un démarrage en mode propre.

Dans le cas de sa technologie ActiveHybrid, BMW assure la charge de ses accumulateurs par la récupération de l’énergie produite en décélération et au freinage, le moteur électrique se transformant alors en générateur. De même, avec le programme de gestion “Eco Pro”, BMW a prévu la coupure du moteur thermique et sa déconnexion pure et simple de la chaîne cinématique lors des décélérations importantes, jusqu’à 160 km/h. Enfin, petite cerise électronique sur le gâteau bavarois : le système de navigation Professional équipant l’ActiveHybrid 5 analyse en permanence les données du parcours afin d’anticiper le déclenchement ou l’arrêt des éléments assurant la propulsion.

bmw_serie5_active_hydrid_large.jpg

Par delà ces progrès qui soulignent les qualités de confort et de conduite de la série 5, on notera que les performances de ce modèle hybride sont toutefois moins bonnes que celles du modèle “Blue Efficient Dynamics”, moins gourmand en carburant (4,5 l en données constructeur), plus chiche en émission de CO2 (119 g vs. 163 g), plus léger (230 kg de moins) et doté d’un coffre plus spacieux (520 L). Certes, on n’a plus qu’un quatre cylindres sous son capot (184 ch et 380 Nm tout de même), mais la différence tarifaire doit être prise en compte : 50 600,00 € contre 69 100,00 € pour l’ActiveHybrid en finition Luxe, toutes deux. De quoi réfléchir…

Reiner Hoeps  : « Nos électriques nous permettront de garder la clientèle des gros rouleurs » …

Lire la suite
edito

Il y a encore deux ans ,et depuis 50 ans, la Location longue durée avec les banques et les financières captives des constructeurs  nous tenaient un discours de métier : on avançait des arguments financiers factuels p…

Lire la suite
Les articles les plus lus

Renault Kangoo Maxi : Le Kangoo dopé aux anabolisants

Après le Kangoo « normal » et la version Compact dédiée aux professionnels des villes, Renault ...

Toyota C-HR Hybride Business : Un crossover hybride

Parce que le segment du crossover est désormais incontournable dans la compétition commerciale, To...

Augmentation de salaire vs voiture de fonction ?

Si l'automobile n'a plus le même pouvoir de séduction, la voiture de fonction conserve ses droits ...

« Il faut apprendre à lire et résister au politiquement correct » (Elisabeth Badinter)

En une phrase simple, madame Badinter aura résumé ce qui doit nous guider dans nos métiers. Lire ...

Législation : ZFE-m : 33 supplémentaires en 2024 ?

La loi “Climat et Résilience” prévoit d’étendre les Zones à Faibles Émissions mobilité (...