Publié le 24 mai 2017 | par Rédaction

La BMW i3 s’offre des batteries de plus forte capacité afin de porter son autonomie théorique à 300 km. Elle conserve cependant son prolongateur d’autonomie optionnel : sage précaution.

Environ 50 % : c’est le gain théorique en autonomie que BMW annonce sur la i3 « 94 Ah » présentée au dernier Salon de Paris. A l’instar de la Renault Zoe et avant elle la Nissan Leaf, la petite BMW profite des derniers progrès réalisés en matière de batteries. Cela correspond à un supplément de 110 km soit au total 300 km. Bien entendu, il s’agit d’un chiffre très théorique calculé selon la norme toujours trop favorable NEDC. BMW annonce prudemment 200 km en « usage réel ».

bmw-i3-edition-lateral.jpg

C’est ce que nous avons voulu tester, sur un trajet entre Paris et la Normandie. En roulant normalement, en respectant les limitations de vitesses mais en profitant généreusement de l’indéniable nervosité de l’i3, nous sommes parvenus à 140 km avant de déclencher le fameux « Rex », un générateur thermique optionnel alimentant les batteries. Il est vrai que le parcours utilisé était très peu favorable à ce type de véhicule, puisque nous avons essentiellement roulé sur des voies rapides à 110 km/h.

bmw-i3-edition-face_avant.jpg

Autant dire que l’i3 n’est pas encore réellement capable de répondre à tous les besoins courants, d’autant que le réservoir du prolongateur d’autonomie est trop petit (9 litres) pour assurer de longues étapes.

Surcoût modeste

Pour le reste, la petite BMW électrique reste fidèle à elle-même. Toujours dotée d’un style très particulier, elle étonne toujours autant par ses accélérations immédiates, qui en font une redoutable championne des feux rouges. En revanche, sur route, elle pêche toujours par sa tenue de cap moyenne et sa prise au vent latéral, tandis que le confort de suspension laisse franchement à désirer. En revanche son habitabilité reste appréciable pour une auto de 4 m de long, tandis que l’ergonomie, bien que très originale, reste facile à appréhender.

Au chapitre des tarifs, BMW a pris le parti de miser à fond sur cette nouvelle version. Le modèle 60 Ah reste au catalogue mais n’est plus disponible avec le prolongateur d’autonomie. Par ailleurs la différence de prix entre les deux n’est que de 900 € à finition égale. Il est vrai que l’i3 94 Ah n’est pas exactement donnée : avec le prolongateur d’autonomie elle n’est disponible qu’à partir de 41.190 €, toutes les i3 y compris les modèles à prolongateur d’autonomie sont éligibles au bonus écologique de 6.000 € en 2017

bmw-i3-edition_planche_de_bord.jpg

Camille PINET

Fiche Technique

Moteur : électrique et bicylindre essence
Transmission : automatique
Puissance : 170 ch
Couple : 250 Nm
Vitesse Maxi : 150 km/h
Consommation : 0,6 l/100 km
Emissions de CO2 : 13 g/km
TVS : 0 € par an
Prix : 42.090 €

Reiner Hoeps  : « Nos électriques nous permettront de garder la clientèle des gros rouleurs » …

Lire la suite
edito

Il y a encore deux ans ,et depuis 50 ans, la Location longue durée avec les banques et les financières captives des constructeurs  nous tenaient un discours de métier : on avançait des arguments financiers factuels p…

Lire la suite
Les articles les plus lus

Renault Kangoo Maxi : Le Kangoo dopé aux anabolisants

Après le Kangoo « normal » et la version Compact dédiée aux professionnels des villes, Renault ...

Toyota C-HR Hybride Business : Un crossover hybride

Parce que le segment du crossover est désormais incontournable dans la compétition commerciale, To...

Augmentation de salaire vs voiture de fonction ?

Si l'automobile n'a plus le même pouvoir de séduction, la voiture de fonction conserve ses droits ...

« Il faut apprendre à lire et résister au politiquement correct » (Elisabeth Badinter)

En une phrase simple, madame Badinter aura résumé ce qui doit nous guider dans nos métiers. Lire ...

Législation : ZFE-m : 33 supplémentaires en 2024 ?

La loi “Climat et Résilience” prévoit d’étendre les Zones à Faibles Émissions mobilité (...