Publié le 6 décembre 2021 | par Vincent Thill

R18, R18 Classic, R18 Bagger, R18
Transcontinental.…. BMW s’aven-
ture depuis quelque temps avec
bonheur du coté Café Racers et
autres Customs, le tout à la sauce
Néo Rétro. Et le dernier né ne fait
pas vraiment dans la dentelle.

Encore peu répandue sur nos routes. la BMW R18 na passe pas vraiment inaperçue, et suscite à chaque fois qu’elle sort se dégourdir les bielles, curiosité, interrogation, admiration.…. voire envie. Bref. elle ne laisse pas indiffèrent. Il faut avouer que les chiffres avancés laissent songeur. Le moteur tout d’abord qui reprend la mythique configuration Boxer de la marque en bi-cylindres à plat et développe ici 1.800 cc.
Inséré dans un solide châssis tubulaire en acier et doté d’une transmission par cardan apparent, clin d’œil aux anciennes R5 des années 30, la belle exhibe fièrement ses chromes. Malgré une longueur de 2,45 m un poids à vide de 350 kg et une largeur aux rétroviseurs qui frôle le mètre, le véritable tour de force des ingénieurs de BMW Motorrad est d’avoir su concilier avec brio mécanique et esthétique. Héritage oblige.
Nous avons essayé la version « classic », c’est à dire la version de base mais agrémentée ici d’un pare brise et de deux sacoches, ainsi que d’une confortable selle biplace. Pas vraiment l’idéal pour se lance dans un road trip
jusqu’à la Daytona Beach Bike Week, mais quand même suffisant pour tenter quelques belles escapades dans l’hexagone. Alors en selle…

Première constatation, si la machine impressionne par ses mensurations peu communes, elle se montre néanmoins très facile d’accès. Le long custom propose une assise de selle à seulement 710 mm du sol, ce qui convient à tous les gabarits et permet d’éviter les sueurs froides à chaque arrêt au feu ou lors de maniement délicat pour parquer l’engin. Notons au passage que les manoeuvres sont grandement facilitées par une marche arrière électrique en cas de besoin. L’assise est sûre et le large guidon permet de maintenir fermement l’engin, d’autant que l’angle de chasse avec ses 32,7 degrés vise avant tout la stabilité de l’ensemble. Dès les premiers tours de roues, l’on prend ses marques et ses repères, la position de conduite étant naturellement droite et décontractée.

L’énorme moteur boxer délivre 91 chevaux (67 kW) à seulement 4750 tr/min, mais surtout un couple énorme de 158 Nm à 3000 tr/mn. Vous pourriez sans problème mettre une chaîne et sortir un ami en X5 d’une ornière.. juste pour rendre service. Sur la route, tout se joue sur le couple plutôt que sur les hauts régimes et sur les longs périples vous n’aurez pas souvent l’occasion de solliciter la boîte de vitesse pour maintenir votre rythme de croisière.

L’ensemble se place sur sa trajectoire avec une facilité déconcertante et surtout n’en bouge plus… attention donc à ne pas se montrer trop optimiste en entrée de courbe, le moteur ne demandant quant à lui qu’à galoper encore et encore. 

Derrière son style rétro, cette R18 offre néanmoins les technologies les plus récentes. Trois modes
de cartographie moteur, des phares entièrement à LED, un freinage avant double disque à étrier fixe à 4 pistons, un ASC (Automatic Stability Control), une fonction de régulation du couple de frein moteur (MSR), une aide au démarrage en cote, etc… autant d’aides qui vous accompagneront au quotidien pour pouvoir rouler en toute sérénité. Accessible dès le permis A2, à un prix qui débute à 23.000 €, ce custom atypique et attachant a le mérite d’exister et de proposer une très belle prouesse technique. Il permet de rouler diffèrent tout en gardant le sourire dans le monde mécanique morose qui se profile, et que nous appelons futur.

Vincent Thill

Xavier Chardon : « L’organisation du travail a modifié les déplacements »…

Lire la suite
edito

En 1 an, les ventes automobiles et utilitaires aux entreprises ont pris une importance considérable en franchissant le cap des 50% des immatriculations totales sur le marché Français. Victoire à la Pyrrhus diront certains, fac…

Lire la suite
Les articles les plus lus

Toyota C-HR Hybride Business : Un crossover hybride

Parce que le segment du crossover est désormais incontournable dans la compétition commerciale, To...

Renault Kangoo Maxi : Le Kangoo dopé aux anabolisants

Après le Kangoo « normal » et la version Compact dédiée aux professionnels des villes, Renault ...

« Il faut apprendre à lire et résister au politiquement correct » (Elisabeth Badinter)

En une phrase simple, madame Badinter aura résumé ce qui doit nous guider dans nos métiers. Lire ...

Augmentation de salaire vs voiture de fonction ?

Si l'automobile n'a plus le même pouvoir de séduction, la voiture de fonction conserve ses droits ...

Transformation Dérivé VP en VU

l’essentiel en 5 points : - Les véhicules de société “dérivé VP” sont exemptés de TVS e...