Notre offre d'abonnement
au magazine

Accueil > Articles parus > Dossier du mois > Cartes carburants : un outil de gestion de flottes

Cartes carburants : un outil de gestion de flottes

vendredi 31 octobre 2014, par Rédaction

Dans le parc automobile d’une entreprise, le carburant est souvent le premier poste de coût. C’est pour mieux maitriser cette dépense que la plupart des pétroliers rejoints par les grandes enseignes de distribution, mettent à la disposition des entreprises des cartes carburants. Pour les PME et TPE souvent réticentes, ces cartes permettent souvent la mise en place d’une véritable politique de prise de carburant dans l’entreprise


Le carburant est l’un des postes de coûts le plus suivi dans les parcs d’entreprises. D’abord, parce qu’il représente 15 % du TCO (coût total d’utilisation) d’un véhicule ; ensuite parce qu’il peut subir des variables importantes selon la conduite, la consommation et l’activité de l’entreprise. Pour cette raison, la plupart des pétroliers et des grandes enseignes de la distribution proposent une carte carburant à leurs clients.

Principaux atouts de cette carte pétrolière : permettre aux entreprises d’éviter de faire des avances à leurs collaborateurs, éliminer les notes de frais et récupérer rapidement la TVA. Mais celles-ci permettent aussi d’optimiser leur gestion de flotte.

Des cartes carburant paramétrées

Mais le principal avantage des cartes carburants tient aussi dans les moyens de gestion qu’elles proposent. L’exploitation des cartes pétrolières assure en effet un allègement des taches administratives et un meilleur suivi du poste carburant de l’entreprise. Elle permettent ainsi de s’assurer que les collaborateurs en font un bon usage et qu’ils ne les utilisent pas par exemple pour faire le plein d’autres véhicules durant le week-end. Grâce aux puces dont elles sont dotées, les cartes peuvent en effet être paramétrées et autorisent un contrôle préventif des prises de carburant.

Les flottes peuvent limiter les carburants utilisables avec les cartes, mais aussi les zones géographiques ou les points de vente où elles peuvent être employées tout comme les montants maximum autorisés lors des enlèvements.

Si parmi les différentes offres, les services associés aux cartes carburant ainsi que les tarifs d’abonnements sont proches, le choix d’une carte aura naturellement pour premier critère le maillage et la localisation du réseau de distribution du pétrolier ou de l’enseigne. A ce titre, Total en France bénéficie non seulement d’une carte paramétrée et gérée par le responsable du parc automobile au travers d’un site sécurisé (GR Online), mais également d’un réseau de 3 800 stations de distribution. De son côté, le réseau Shell est associé au réseau Esso et du côté de la grande distribution, le réseau a souvent un maillage quasi-national.

Les artisans pas concernés ?

Si les cartes carburant sont courantes dans les grands parcs automobiles, elles le sont moins dans les petites entreprises. Comme le constate Laurent Corbellini, au marketing du loueur ALD Automotive, « la carte carburant offre un très bon service que les flottes sous contrat de LLD nous achètent volontiers. En revanche, on constate dans nos enquêtes clients que les TPE ne sont pas encore suffisamment équipées et c’est dommage car la carte carburant permet de bien gérer le poste carburant et évite le recours à du cash ou une carte bancaire pour les prises de carburant ».

Une récente enquête du syndicat des loueurs fait apparaitre en effet que pour les flottes de moins de 10 véhicules en location longue durée, 16 % d’entre elles seulement acquiert une carte carburant par leur loueur et 14 % passe en direct vers le pétrolier ou l’enseigne. Mais ce taux passe à 75 % lorsqu’il s’agit de grands comptes. C’est dire la réticence des petites flottes pour les cartes carburants.

Et Laurent Corbellini de souligner que pour les PME et TPE de 2 à 10 véhicules, de nombreux moyens de contrôle sont proposés. Le loueur ALD propose ainsi toutes les cartes pétrolières et s’occupe de toutes les démarches de commandes de cartes. « En fin de mois, nous produisons une facture et fournissons le reporting nécessaire. Et si l’entreprise a des cartes de pétroliers différents, nous agrégeons les données et produisons une facture globale », explique le loueur ALD.

« Enfin, la remise du pétrolier est liée à la volumétrie et nous faisons bénéficier nos clients de nos remises ». Pour l’heure, ce loueur ne propose pas encore les cartes carburant des enseignes de la grande distribution et estime à ce sujet que le développement de leur réseau de station service n’est pas suffisamment uniforme. Un paradoxe si l’on sait que la grande distribution représente 50 à 60 % des prises de carburant.

Une gestion adaptée aux TPE

Dans la grande distribution, on constate à l’inverse une forte demande de la part des petites entreprises. Ainsi, l’offre de carte Carburant Pro d’Intermarché est orientée vers les PME et les TPE et s’appuie sur un réseau de 1 300 stations « à prix bas ». « Nous ne demandons pas de caution pour l’attribution de nos cartes mais la facturation s’effectue au prix mentionné sur la pompe additionné de 2 % de frais de gestion.

Quant au prix de la carte, celle-ci est gratuite la première année et s’élève ensuite à 5 € par an », explique Vincent Genevois, responsable de la carte Carburant Pro chez les Mousquetaires. Toutefois, celui-ci reconnait que les artisans et les petites entreprises sont traditionnellement réticents à l’usage de carte carburant. En revanche, dès lors qu’une entreprise dispose de plusieurs véhicules, elle devient plus sensible à la facilité de gestion, au reporting proposé sur les prises de carburant et à la fin de la gestion de la TVA . « Et cela d’autant plus que notre offre sans caution est particulièrement intéressante pour de petites entreprises qui ne souhaitent pas, pour l’obtention d’une carte carburant, immobiliser deux mois de caution ce qui représente rapidement pour un parc de 5 à 10 véhicules, près de 10 000 € ».

D’autre part poursuit Vincent Genevois, « notre plateforme EasyFuel pour la gestion des consommations est conçue pour que les artisans puissent paramétrer, suivre et contrôler les prises de carburant par carte, par volume, par station ou point de vente. Début 2015, de nouvelles restrictions de services pourront être paramétrées pour limiter ou interdire les prises de carburant le soir après 20 h par exemple ou le weekend ou du vendredi soir au lundi matin ».

L’impact de la grande distribution

Lancée en 2012, la carte Carburant Pro d’Intermarché permet à cette enseigne d’être le premier acteur de la grande distribution en nombre de clients, explique son responsable. « Notre réseau s’étend sur toute la France et notre présence est marquée par une forte présence en zone rurale et une absence sur le réseau autoroutier. Mais nos clients sont de petites entreprises et nous sommes bien implantés pour répondre à leurs exigences », explique Vincent Genevois. « Nous comptons toutefois aussi des collectivités et des communautés de communes ainsi que des grands comptes parmi nos clients. L’évolution de notre offre va ainsi répondre à leurs besoins grâce au paramétrage très fin de nos reporting, à la possibilité de réaliser des extractions sur notre plateforme de gestion EasyFuel et d’intégrer les données carburant dans leurs logiciels ».

Chez Auchan, on s’est lancé dans la même démarche. « Nous comptons actuellement 25 000 cartes actives en circulation », assurent Bruno Lipczak, directeur d’exploitation Auchan Carburants et Virginie Havet, manager des ventes Cartes Pro. « Notre carte Pro a été lancée en 2008 et naturellement, nous sommes ouverts à toutes catégories de clientèle mais 80 % de nos cartes sont attribuées à des artisans et des petites entreprises. La règle des 80/20 joue ici puisque les 20 % de clients restants qui sont souvent des grands comptes représentent eux près de 80 % des prises de carburant ».

Une clientèle « Pro » recherchée

Auchan a été la première enseigne a lancer une carte carburant proposant les tarifs de la grande distribution. La clientèle des TPE et PME avait besoin de ce service, note cette enseigne mais c’est aussi la stagnation des volumes de carburant enlevés par la clientèle des particuliers qui a poussé Auchan dans cette voie. « La part de la grande distribution dans la livraison de carburant s’est stabilisée depuis 10 ans.

Et en raison des réglementations et de la législation notamment en matière de sécurité, les stations services coûtent de plus en plus cher. Cela nous a obligé à aller chercher d’autres marchés et notamment celui des professionnels », argumente Bruno Lipczak. A noter qu’en terme de réseau, les possesseurs de la carte Pro Auchan ont accès au réseau de l’enseigne ainsi qu’à celui de l’enseigne Simply Market. Le réseau étant présent dans toute la France sauf en Bretagne.

« Du côté de la clientèle des artisans, il existe une réelle crainte de fraudes au carburant. Pour les PME, la comparaison des consommations entre plusieurs véhicules fait rapidement apparaitre des différences. Sur les rapports statistiques, nous mentionnons à ce titre le rapport des consommations au regard des prises de carburants », note Virginie Havet. Car au plan des services, la carte Carburant Pro d’Auchan se veut adaptable et modulable pour chaque client en terme de choix et de quantité de carburants ainsi que sur le plan des horaires, du choix d’un seul carburant dans une seule station service.

« La facturation est centralisée et propose des éléments statistiques. Toute prise de carburant donne lieu à une facturation. Nous sommes dans la transparence et nous n’appliquons aucun frais de gestion ni frais annexes. Quant au service apporté, il n’est pas facturé. La carte carburant coûte 30 € mais en fonction du nombre de cartes et du volume de carburant du client, ce prix aboutit à une cotisation mensuelle de l’ordre de 2,5 € », précise le directeur d’exploitation Auchan Carburants.

Total à la manœuvre !

Comme on le constate, les enseignes de la grande distribution ont su prendre à bras le corps ce marché de la distribution de carburant aux PME et TPE. Au point que chez Total, on vient d’engager une action de reconquête. En France Total représente 3 800 stations services avec les enseignes Total, Elan et Elf qui va s’effacer derrière le réseau Total Access. Total annonce ainsi 100 000 clients porteurs de 1,9 million de cartes Total GR.

Et comme l’explique Patricia Buisson, chef du département marketing du réseau Carte Total, « le lancement du réseau Total Access et de l’offre Total Axeane nous a permis de retrouver des clients qui allaient vers nos concurrents de la grande distribution ; notamment parmi les PME et TPE. L’offre Axeane offre aux entreprises la possibilité de bénéficier du meilleur prix avec, dans les stations Access, des tarifs carburant équivalents à ceux de la grande distribution. Si la concurrence nous a conduit à réagir et à proposer une offre de prix bas, il faut aussi rappeler que c’est aussi dans l’ADN de Total que d’être à l’écoute de ses clients ».

« Sur notre Extranet, nos clients peuvent réaliser leurs commandes de cartes, télécharger leurs factures et utiliser l’outil de contrôle et de paramétrage des cartes permettant de fixer les règles d’utilisation de la carte, les plafonds d’enlèvement de carburant et les zones d’utilisation », explique Patricia Buisson. Et en direction des artisans, la carte pétrolière permet de se prémunir justement contre les risques de fraudes. Sur le site Total On Line, le client peut en effet paramétrer des plafonds en litres ou en euros et mettre une alerte sur des consommations moyennes. « C’est ultra protégé », note Patricia Buisson.

Cette sécurité se retrouve sur les pratiques d’achat en dehors des heures ouvrées par exemple. « L’objectif de la carte carburant c’est justement de permettre de définir une politique de prise de carburant », explique ainsi cette responsable des cartes chez Total.

La voiture connectée change t’elle la donne ?

Toutefois, force est de constater que si l’heure pour les pétroliers est à la reconquête de parts de marché auprès des petites entreprises, l’urgence est aussi dans le développement de nouveaux services. L’arrivée de la voiture connectée qui va récupérer et expédier directement vers les gestionnaires de flottes les informations concernant les kilométrages effectués et les prises de carburant réalisées par les véhicules en parc va nécessiter d’aborder le marché différemment.

Pour Vincent Genevois chez Intermarché, « le cœur de notre métier est la prise de carburant et il faudra toujours mettre de l’essence dans le véhicule. Le véhicule connecté ne viendra pas remplacer le traitement des notes de frais. Surtout que les prises de carburant s’effectuent avec une carte par conducteur ». Chez Auchan, Bruno Lipczak se montre tout aussi prudent et constate que « pour la partie Services, l’intérêt de la carte carburant pourrait en effet se réduire. Mais il faudra toujours amener le véhicule dans une station pour y effectuer le plein de carburant.

Notre métier est de proposer des prix de carburant les moins chers ainsi que des services tels que des conditions limitées de prise de carburant, une facturation précise, numérisée et archivée pour être mise à disposition sur notre site ». Aussi, annonce le directeur d’exploitation Auchan Carburants, « il y aura une évolution de la carte Auchan dans quelques mois, celle-ci ira dans le sens de plus de facilité, plus de services et plus de web dans son utilisation ».

Chez Total aussi des évolutions se préparent. « L’arrivée de nouvelles technologies nous forcent à évoluer et de la même manière, elles nous offrent de nouvelles possibilités », explique Patricia Buisson.
« Développer de nouveaux services au-delà du périmètre actuel de la carte carburant, nous y réfléchissons mais des contraintes réglementaires existent notamment en matière d’utilisation de cartes privatives de paiement ».

Total répondra par exemple aux évolutions observées aux Pays-Bas. En attendant, le pétrolier se penche sur de nouveaux services. La réflexion se porte sur le paiement dématérialisé et notamment par smartphone à partir d’une application Total GR. Quant à l’arrivée de la voiture connectée, « celle-ci va permettre la remontée de nombreuses informations qui font partie de notre valeur ajoutée », souligne Patricia Buisson. « Pour exploiter ces informations, des partenariats avec les constructeurs dont Total est partenaire de longue date pourraient voir le jour en fin d’année. D’autant qu’avec ces technologies s’ajoute la géolocalisation permettant de contrôler les prises de carburant ». Comme on constate, les pétroliers et les enseignes de distribution ont encore entre les mains quelques bonnes cartes à proposer.

Dossier Réalisé par Pierre Bardon

Répondre à cet article



Kilomètres Entreprise Contacts | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | Briag.com Briag.com
KILOMETRES ENTREPRISE est édité par la SARL de presse KMS édition 33, avenue du Général Leclerc 75014 Paris - Tél. + 33 1 40 64 11 30 - Fax + 33 1 40 64 15 80