Publié le 5 novembre 2020 | par Rédaction

L’Ami de Citroën fait irruption dans le paysage automobile. Simplissime, économique à l’usage, elle devrait rapidement trouver sa place en tant que solution de mobilité, principalement urbaine.

ami_icono_photo1.jpg2,41 mètres de long pour 1,39 m de large et 1,52 m de haut… Voici les cotes comptées de la dernière Citroën, un quadricycle léger à moteur électrique capable de transporter deux personnes sur 75 km à la vitesse maximale de 45 km/h. Petite mais bien dessinée, l’Ami offre un espace intérieur suffisant pour deux adultes sans bagages, l’espace passager pouvant être, en solo, utilisée comme zone de rangement (65 litres de volume utile). Suffisamment confortable pour des déplacements relativement brefs, cette voiturette se veut simple de conception et d’utilisation : imaginée selon un principe de polyvalence synonyme d’économie de fabrication – les faces avant et arrière sont semblables, tout comme les boucliers, les vitres latérales et les portières, l’une étant antagoniste – l’Ami se veut minimaliste en termes d’équipements. À bord, on est un peu surpris par l’aspect très daté des plastiques utilisés, mais le sentiment d’espace prévaut cependant. Les sièges sont fixes mais pas inconfortables et le volant, réglable en hauteur. Trois boutons (ventilation, chauffage, feux de détresse) et un comodo (feux et essuie-glace) résument les commandes, flanquées d’une prise USB destinée à alimenter un mobile possiblement fixé en position centrale. Des bacs de rangement amovibles sont disposés sur la plage avant. Enfin, deux packs de personnalisation carrosserie et couleurs sont proposés par Citroën.

La ville, naturellement

ami_icono_photo2.jpgL’autonomie limitée d’Ami la destine prioritairement aux déplacements urbains et péri-urbains. Mais pas que, bien sûr. Accessible sans permis, très économique (elle est disponible en LLD dès 19,99 € ttc par mois sur 48 mois, avec un premier apport de 2 644,00 €, bonus de 900 € déduit), facile à stationner, supposant un entretien minimal, elle sera sans doute d’abord plébiscitée par des jeunes salariés pour aller au bureau ou en rendez-vous, puis en revenir, et trouvera possiblement sa place comme véhicule d’appoint dans les familles (l’Ami se conduit aussi dès 14 ans, code en poche). En ville, c’est une alternative crédible à la promiscuité des transports en commun, mais aussi aux rudesses climatiques et au danger de la circulation rencontrés sur un scooter – à défaut de pouvoir se faufiler. L’un de ses points forts demeure la possibilité de se recharger à 100 % en trois heures, sur une prise domestique 220 V. À noter qu’une formule de location temporaire a également été mise en place via l’application parisienne d’autopartage “Free2Move” : l’abonnement mensuel est facturé 9,90 € et la location 0,26 €/minute.

Axel Ekman

Fiche Technique :

  • Moteur : Électrique
  • Puissance : 6 kW
  • Couple : 625 Nm
  • Vitesse maxi : 45 km/h
  • Transmission : Monovitesse, sélecteur 3 positions
  • Autonomie (WMTC) : 75 km
  • Temps de charge Secteur (0-100 %) : 3 h
  • Bonus : 900 €
  • Prix : 6 900 € (bonus non déduit)

Reiner Hoeps  : « Nos électriques nous permettront de garder la clientèle des gros rouleurs » …

Lire la suite
edito

Il y a encore deux ans ,et depuis 50 ans, la Location longue durée avec les banques et les financières captives des constructeurs  nous tenaient un discours de métier : on avançait des arguments financiers factuels p…

Lire la suite
Les articles les plus lus

Renault Kangoo Maxi : Le Kangoo dopé aux anabolisants

Après le Kangoo « normal » et la version Compact dédiée aux professionnels des villes, Renault ...

Toyota C-HR Hybride Business : Un crossover hybride

Parce que le segment du crossover est désormais incontournable dans la compétition commerciale, To...

Augmentation de salaire vs voiture de fonction ?

Si l'automobile n'a plus le même pouvoir de séduction, la voiture de fonction conserve ses droits ...

« Il faut apprendre à lire et résister au politiquement correct » (Elisabeth Badinter)

En une phrase simple, madame Badinter aura résumé ce qui doit nous guider dans nos métiers. Lire ...

Législation : ZFE-m : 33 supplémentaires en 2024 ?

La loi “Climat et Résilience” prévoit d’étendre les Zones à Faibles Émissions mobilité (...