Publié le 20 juin 2016 | par Rédaction

Elle partage avec l’inoubliable Méhari une coque en ABS, un intérieur lavable au jet, une capote et des portières amovibles… mais celle-là roule à l’électrique, ingénierie Bolloré oblige !

Il était une fois une voiture électrique conçue par un industriel expert du stockage électrique qui fit une carrière urbaine dans l’autopartage sous le doux nom d’AutoLib, avant que d’être proposée à l’achat dans une livrée bien plus enjouée. On l’appela alors “Bluesummer”, même si elle adoptait déjà les principales caractéristiques de l’antique Méhari… hors mécanique 2CV.

citroen_e_mehari_arriere.jpg

Une équation économique plus tard, c’est Citroën qui reprend le flambeau de la production en se contentant de modifier quelques éléments de carrosserie. Toutefois, c’est plus du côté du marketing et de la publicité que les chevrons vont s’avérer utiles, dans l’espoir d’atteindre une cible mouvante susceptible d’acquérir un véhicule résolument atypique dont il n’est pas évident de définir l’usage. Voiture estivale ? Bien sûr. Voiture plaisir ? Certes. Voiture polyvalente ? Heu… Voiture pratique ? Hum.

Estivale d’abord

Avec une autonomie de 100 à 120 km en parcours mixte route/ville, cette E-Méhari (68 ch pour un couple de 140 Nm) propose un service principalement axé loisirs et/ou image: on la voit bien en navette pour un hôtel de luxe ou un golf, sur un vastes domaine privé, comme emblème d’une boutique tropézienne ou en utilitaire de restaurant. Bref, la E-Méhari peut devenir le très sympathique porte-drapeau d’une activité principalement estivale qui se voudrait propre et branchée –

citroen_e_mehari_face_avant.jpg

à propos, il faut compter 8 heures de charge pour un plein via une “wallbox”. En revanche, côté véhicule au quotidien, on reste nettement plus circonspect. Si le confort est acceptable (sauf en maintien latéral), on est déçu par l’absence d’équipement (bluetooth, audio et c’est tout) et le manque notable de rangements. Heureusement, une fois rabaissée, la banquette arrière laisse un volume utile qui passe de 200 à 800 litres. En version capotée, les remous d’air rendent rapidement impossible la tenue d’une quelconque conversation, sans compter une étanchéité approximative, synonyme de réfrigération accélérée.

citroen_e_mehari_volant.jpg

À côté de ces manques, on doit reconnaître que cette E-Méhari est dotée d’un charme et d’une personnalité qui feront se retourner les têtes des estivants en goguette. Sur la route, elle brinqueballe avec une relative agilité grâce au poids de sa batterie Lithium Métal Polymère de 30 kW disposée sur le plancher, en position centrale arrière. Reste qu’avec un prix d’achat de 25 000 € (qui baisse de 6 300 € avec le bonus écolo et d’encore 3 700 € avec la reprise d’un vieux diesel), la E-Méhari peut être considérée comme un investissement publicitaire mobile, d’autant qu’il faut encore acquitter un loyer de 79 €/mois pour la location de la batterie. On peut cependant convertir cette double charge en un seul loyer mensuel de 299 €, sans apport initial.

Axel Ekman

Fiche Technique

Moteur : électrique
Puissance : 68 ch
Couple : 140 Nm
Vitesse maxi : 110 km/h
Boîte : convertisseur de couple
Autonomie : jusqu’à 200 km en ville
Émissions CO2 : 0 g/km
TVS : 0 €
Prix : 25 000/18 700 € hors batterie

Reiner Hoeps  : « Nos électriques nous permettront de garder la clientèle des gros rouleurs » …

Lire la suite
edito

Il y a encore deux ans ,et depuis 50 ans, la Location longue durée avec les banques et les financières captives des constructeurs  nous tenaient un discours de métier : on avançait des arguments financiers factuels p…

Lire la suite
Les articles les plus lus

Renault Kangoo Maxi : Le Kangoo dopé aux anabolisants

Après le Kangoo « normal » et la version Compact dédiée aux professionnels des villes, Renault ...

Toyota C-HR Hybride Business : Un crossover hybride

Parce que le segment du crossover est désormais incontournable dans la compétition commerciale, To...

Augmentation de salaire vs voiture de fonction ?

Si l'automobile n'a plus le même pouvoir de séduction, la voiture de fonction conserve ses droits ...

« Il faut apprendre à lire et résister au politiquement correct » (Elisabeth Badinter)

En une phrase simple, madame Badinter aura résumé ce qui doit nous guider dans nos métiers. Lire ...

Législation : ZFE-m : 33 supplémentaires en 2024 ?

La loi “Climat et Résilience” prévoit d’étendre les Zones à Faibles Émissions mobilité (...