Publié le 23 mai 2017 | par Rédaction

Avec la version break de sa Classe E, Mercedes propose un produit emblématique, synonyme de confort, de performance et d’endurance. Absolument idéale pour les grands voyageurs !

Extérieurement, elle incarne l’expression la plus agréablement conventionnelle du style Mercedes : silhouette élancée, sculptée, aérodynamique. À bord – outre une habitabilité exemplaire à la hauteur de cotes généreuses – on est toujours dans une Mercedes, mais avec moins d’enthousiasme pour ce qui concerne le choix des matériaux, ainsi que leur mise en œuvre.

mercedes_classe_e_tdb.jpg

La sagesse commande toutefois de laisser chacun exprimer son ressenti. En revanche, pas de discussion possible pour ce qui est du confort, absolument souverain grâce à des suspensions particulièrement efficaces et des sièges de grande qualité. Côté pratique, on ne peut que s’incliner sur la simplicité de mise en œuvre des différentes possibilités d’aménagement du coffre (40/20/40), qui passe de 640 à 1 820 litres avec un plancher quasi plat – sans oublier le correcteur d’assiette (de série) visant à compenser le poids embarqué, ainsi que les multiples espaces de rangement de l’habitacle.

mercedes_classe_e_face_avant.jpg

Vaisseau routier

Parfait pour les déplacements longs, le break Classe E filtre étonnamment bien les irrégularités de la route autant que les bruits de roulement et les remous d’air. C’est là l’aboutissement d’un patient travail d’isolation du châssis et des ouvrants que seul le léger cliquetis de notre diesel d’entrée de gamme break (220 D) est parvenu à percer, mais seulement à froid et à bas régime.

Ce moteur de 194 ch développe un couple assez linéaire, particulièrement efficace pour les relances autoroutières. Il peut être exploité de façon plus dynamique par l’entremise du sélecteur de profil (confort, sport et sport +) qui agit sur l’amortissement, les lois de passage de la boîte auto et le durcissement de la direction.

mercedes_classe_e_coffre.jpg

Proposé en finition “Business Executive”, ce break additionne une foule d’équipements de sécurité parmi lesquels l’Active Break Assist (assistance au freinage d’urgence), un système de détection de somnolence, le régulateur et le limiteur de vitesse, ainsi que le concept “Me Connect” de maintenance et d’assistance à distance.

Pour le confort, on retrouve – entre autres – l’aide au stationnement complète avec caméra de recul, le démarrage sans clé, tous les réglages possibles de rétroviseurs et la navigation Garmin avec trois ans d’abonnement. Côté esthétique enfin, cette finition profite des packs Avantgarde intérieur et extérieur. Statutaire en diable, efficace au long cours, extrêmement spacieuse, la Classe E break a sa place sur le podium des grandes routières de référence.

Axel Ekman

mercedes_classe_e_arriere.jpg

FICHE TECHNIQUE

Moteur : 4 cylindres diesel
Puissance : 194 ch à 3800 tr/mn
Couple : 400 Nm de 1600 à 2800 tr/mn
Vitesse maxi : 240 km/h
Boîte : automayique à 9 rapports
Consommation constatée : 6,2 l/100 km
Émissions CO2 : 112 g/km
TVS : 448 €
Prix : 54 500 €

Boris Ilic, Responsable des Ventes Sociétés d’Audi France : “Accompagner et fidéliser pour progresser”. Challenger émérite sur le segment Premium, Audi apporte sa pierre à la reconstruction très écologique du paysage…

Lire la suite
edito

Le covid 19 depuis plus de 2 ans, la crise des composants et semi-conducteurs, le conflit Russo/Ukrainien, le déficit d’approvisionnement gazier, pétrolier, et électrique, l’envolée des couts de ces énergies et matière …

Lire la suite
Les articles les plus lus

Toyota C-HR Hybride Business : Un crossover hybride

Parce que le segment du crossover est désormais incontournable dans la compétition commerciale, To...

Renault Kangoo Maxi : Le Kangoo dopé aux anabolisants

Après le Kangoo « normal » et la version Compact dédiée aux professionnels des villes, Renault ...

Augmentation de salaire vs voiture de fonction ?

Si l'automobile n'a plus le même pouvoir de séduction, la voiture de fonction conserve ses droits ...

Législation : ZFE-m : 33 supplémentaires en 2024 ?

La loi “Climat et Résilience” prévoit d’étendre les Zones à Faibles Émissions mobilité (...

« Il faut apprendre à lire et résister au politiquement correct » (Elisabeth Badinter)

En une phrase simple, madame Badinter aura résumé ce qui doit nous guider dans nos métiers. Lire ...