Publié le 31 août 2010 | par Louis DAUBIN

Le Premier ministre, monsieur Francois Fillon, a annoncé l’implantation de 800 radars supplémentaires sur les routes et autoroutes de France. L’objectif administratif étant d’atteindre les 5000 radars installés.

Officiellement le nombre de morts sur les routes de France en 2009 s’est stabilisé autour de 4000 comme en 2008. Donc pour réduire le nombre de morts il suffirait de rajouter des radars et d’accroître la répression sur les conducteurs pour faire baisser la mortalité routière.

Cela appelle plusieurs remarques : le pays d’Europe ou la mortalité autoroutière est la plus faible est l’Allemagne : Avec 63 morts par million d’habitants elle fait nettement mieux que la France avec 74 morts par millions d’habitants.

edito.jpg

– En Allemagne la vitesse est libre sur 77% du réseau autoroutier. En France la vitesse est limitée sur 100% du réseau autoroutier. Demandez-vous pourquoi ? Nous avons la réponse, elle est étonnante et atterrante pour les Français.

– Les Italiens ont remonté la vitesse limitée à 150km/h sur leurs autoroutes et ont constaté une chute spectaculaire et immédiate du nombre d’accidents. Demandez vous pourquoi ? Nous avons la réponse.

– La chute constante depuis 10 ans du nombre de morts sur les routes de toute l’Europe n’est pas du aux limitations de vitesse. Demandez-vous pourquoi ? Regardez votre voiture de fonction, vous avez la réponse sous les yeux.

– Le pourcentage de tués sur les autoroutes est de 4% du total des morts sur le réseau routier Français. Demandez-vous pourquoi ? Nous avons la réponse – 90% des morts sur la route se tuent à moins de 10kms de leur domicile. Demandez-vous pourquoi ?

Réfléchissons encore un instant : La dernière proposition de la sécurité routière est de supprimer les panneaux avertissant des radars comme solution à la mortalité routière. Cela n’affectera en rien les résultats puisque on se tue à proximité de chez soi sur un itinéraire connu où les radars sont repèrés depuis longtemps.

Les radars fixe avaient une mission et cette proposition constitue un aveu gravissime. Les radars fixes et leurs panneaux avertisseurs devaient faire ralentir les automobilistes de force à l’approche des zones dangereuses et accidentogènes.

En supprimant les panneaux avertisseurs ont inverse la mission qui serait dès lors d’entraîner l’automobiliste vers l’accident et au minimum vers le flash radar.

Dans cette logique monstrueuse il faut supprimer les panneaux Stop aux carrefours puisqu’ils incitent à s’arrêter, supprimer les panneaux virages dangereux puisqu’ils font ralentir et enlever les feux rouges puisqu’ils préviennent le conducteur.

On veut racketter l’automobiliste ou alors le tuer. C’est ça la mission de la sécurité routière ?

Demandez-vous pourquoi ?

Nous avons la réponse!

Reiner Hoeps  : « Nos électriques nous permettront de garder la clientèle des gros rouleurs » …

Lire la suite
edito

Il y a encore deux ans ,et depuis 50 ans, la Location longue durée avec les banques et les financières captives des constructeurs  nous tenaient un discours de métier : on avançait des arguments financiers factuels p…

Lire la suite
Les articles les plus lus

Renault Kangoo Maxi : Le Kangoo dopé aux anabolisants

Après le Kangoo « normal » et la version Compact dédiée aux professionnels des villes, Renault ...

Toyota C-HR Hybride Business : Un crossover hybride

Parce que le segment du crossover est désormais incontournable dans la compétition commerciale, To...

Augmentation de salaire vs voiture de fonction ?

Si l'automobile n'a plus le même pouvoir de séduction, la voiture de fonction conserve ses droits ...

« Il faut apprendre à lire et résister au politiquement correct » (Elisabeth Badinter)

En une phrase simple, madame Badinter aura résumé ce qui doit nous guider dans nos métiers. Lire ...

Législation : ZFE-m : 33 supplémentaires en 2024 ?

La loi “Climat et Résilience” prévoit d’étendre les Zones à Faibles Émissions mobilité (...