Publié le 15 octobre 2014 | par Louis DAUBIN

Un mondial de l’automobile exceptionnel va ouvrir ses portes dès le 4 Octobre. Vous allez découvrir dans nos colonnes un festival de nouveautés tant pour les modèles des constructeurs que pour la technologie embarquée.

icono_edito_large.jpg

Pourtant en cette fin d’année 2014, et, Dans une période de questionnement intense, pour le Chef d’Entreprise que vous êtes, au sujet des choix de mobilité de vos collaborateurs il est intéressant de constater que notre gouvernement entend modifier nos habitudes de consommation automobile en augmentant de plusieurs centimes le prix du gasoil à la pompe.

Pour l’entreprise et ce jusqu’à une nouvelle loi de finances 2015 qui modifierait les données, la TVA reste récupérable sur le gasoil et pas sur l’essence. Par ailleurs avec un litre de mazout vous irez plus loin qu’avec un litre d’essence. La masse énergétique étant supérieure. Donc pour l’instant, même critiqué, le gasoil reste le carburant des voitures de l’entreprise. D’autant plus que les énergies alternatives comme l’électricité ou l’hydrogène ne peuvent remplir que des missions utiles mais hélas bien définies.

Ce n’est pas demain que vous abattrez vos 60 000 kilomètres annuels dans une berline électrique en abordant l’autoroute sereinement pour effectuer 500 kilomètres à 150 km/h au compteur ; Ou bien que vous pourrez faire le plein d’hydrogène à bas coût dans votre station-service habituelle.

Il suffit de lire notre confrère du Figaro lors de son test routier, hilarant, de la Tesla entre Paris et Fréjus…
L’essence en entreprise est une alternative intéressante pour autant que vous n’ayez pas besoin de votre voiture. Est-il utile de rappeler ici que l’écart entre les consommations « normalisées » qui servent de référence aux constructeurs pour vous vendre du rêve sous forme de 2 litres au 100 se transforme à l’usage en un vrai 10 litres au 100 à TVA non-récupérable !
Ce scandale d’un mensonge total sur les consommations réelles provient de « NEDC » jolie norme Européenne de calcul par l’absurde d’une écologie falsifiée par de joyeux fumistes.

Cela nous donne des voitures de 2 tonnes avec plus de 300 chevaux qui avec un peu de technologie hybride peuvent être exonérés de TVS pour cause de CO2 record tout en consommant 15 litres au 100 en usage réel face à de modestes berline diesel propres consommant 5 litres au 100 réels et qui, elles ,seront soumises à la TVS !

L’Europe des fonctionnaires c’est » Brazil »dans l’automobile !

Louis Daubin

Reiner Hoeps  : « Nos électriques nous permettront de garder la clientèle des gros rouleurs » …

Lire la suite
edito

Il y a encore deux ans ,et depuis 50 ans, la Location longue durée avec les banques et les financières captives des constructeurs  nous tenaient un discours de métier : on avançait des arguments financiers factuels p…

Lire la suite
Les articles les plus lus

Renault Kangoo Maxi : Le Kangoo dopé aux anabolisants

Après le Kangoo « normal » et la version Compact dédiée aux professionnels des villes, Renault ...

Toyota C-HR Hybride Business : Un crossover hybride

Parce que le segment du crossover est désormais incontournable dans la compétition commerciale, To...

Augmentation de salaire vs voiture de fonction ?

Si l'automobile n'a plus le même pouvoir de séduction, la voiture de fonction conserve ses droits ...

« Il faut apprendre à lire et résister au politiquement correct » (Elisabeth Badinter)

En une phrase simple, madame Badinter aura résumé ce qui doit nous guider dans nos métiers. Lire ...

Législation : ZFE-m : 33 supplémentaires en 2024 ?

La loi “Climat et Résilience” prévoit d’étendre les Zones à Faibles Émissions mobilité (...