Notre offre d'abonnement
au magazine

Accueil > Articles parus > Edito > L’apparence contre le réel ?

L’apparence contre le réel ?

mercredi 23 avril 2014, par Louis DAUBIN


La table ronde dont vous allez découvrir le compte rendu dans les pages de ce numéro, a réuni les acteurs en charge de la fabrication, de la distribution, et de l’installation des pneumatiques sur vos voitures. Le pneu est le seul point qui vous relie à la route lorsque vous êtes dans votre voiture. Son choix est capital. Que votre voiture soit une petite auto ou un Haut de gamme ou bien encore un utilitaire : vous devez porter une attention maximum à ces quatre morceaux de plastique noir et rond qui sont aux quatre coins de votre voiture.

Il semble que c’est ce que vous faites mais pour de très mauvais motifs : Il ne faut surtout pas choisir ses roues pour des motifs esthétiques . Les « designer » automobile ont perdu une part de leur talent et éprouvent le besoin de compenser en affublant les voitures de jantes de plus en plus grotesques par la taille en totale distorsion esthétique avec le dessin de la voiture. Affaire de gout et de mauvais gout, ou le noir qui salit s’associe au boursouflé qui enlaidit pour donner des tailles de roues absurdes sur nos voitures.

La conséquence de ces choix « esthétiques » ? C’est la perte de qualité technique sur nos voitures et la souffrance du conducteur au quotidien comme sa mise en danger.
Souffrance parce que plus vos pneus seront » taille basse » plus vos vertèbres souffriront. Vous serez secoués chahutés par votre voiture à la moindre imperfection du revêtement. Vos 50 000 kilomètres annuels peuvent ainsi devenir un calvaire. Votre modèle préféré n’est pas devenu un « tape cul » c’est vous qui l’endommagez volontairement à la commande. Essayez donc de courir un 100 mètres en talons aiguilles ! C’est aussi idiot que de monter des jantes de 20 pouces sur votre voiture pour rouler au quotidien.

Mise en Danger car des pneus taille basse, et en corolaire trop larges, vous font perdre en souplesse de direction en engageant votre train avant à suivre toutes les irrégularités de la route. Rendant ainsi le rythme hasardeux d’une auto moins contrôlable. Par ailleurs sous la pluie, la largeur est un terrible handicap, l’aquaplaning surviendra très tôt. Trop tôt. Pour votre malheur.

La capacité d’amortissement du pneu pour cause de flanc réduit sera bien moindre et la conduite rapide sur route et départementales deviendra bien plus chaotique qu’avec des pneus normaux.
Enfin, je vous laisse deviner les crevaisons plus fréquentes, les flancs déchirés sur un nid de poule, les couts exorbitants à la rechange, les jantes rabotés et défigurées sur les trottoirs et les descentes de parking.
Bref, un bon conseil, demandez les pneus les plus performants, les meilleurs, et fuyez les jantes larges comme les tailles basses optionnelles au catalogue de votre modèle rêvé.

Louis Daubin

Répondre à cet article



Kilomètres Entreprise Contacts | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | Briag.com Briag.com
KILOMETRES ENTREPRISE est édité par la SARL de presse KMS édition 33, avenue du Général Leclerc 75014 Paris - Tél. + 33 1 40 64 11 30 - Fax + 33 1 40 64 15 80