Publié le 3 décembre 2014 | par Rédaction

La nouvelle Twingo bouscule ses devancières avec son moteur arrière et ses quatre portes. Elle brille en ville avec son moteur essence souple et onctueux et son diamètre de braquage record.

Pour sa troisième génération de Twingo, Renault est parti d’une feuille blanche. Mais, il n’est pas seul pour écrire ce nouveau volet de la saga Twingo puisque ce projet a été mené conjointement avec Smart. C’est pour cela que la Twingo est désormais une voiture à moteur arrière posé sur les roues motrices, elles-mêmes arrière. Mais pas uniquement, indique Renault qui estime qu’une telle disposition mécanique était considérée par le groupe avant même de signer l’accord de coopération avec Daimler. Bref, l’implantation du moteur trois cylindres, couché à 49 degrés, à l’arrière a permis de créer une voiture plus compacte que sa devancière tout en offrant une meilleure habitabilité.

Moteur arrière

Débarrassé de la mécanique, le capot avant de la Twingo est très court, tellement d’ailleurs qu’il n’abrite que les radiateurs, la batterie, le vase d’expansion du liquide de refroidissement et le bocal de liquide lave-glace. Il n’y pas de place pour faire un petit coffre à l’avant. Mais avantage majeur, les roues avant disposent de plus de place pour braquer et peuvent offrir le meilleur, ex-aequo avec la Smart Forfour, diamètre de braquage de la catégorie avec 8,7 m.

Twingo_nouvelle_planche_de_Bord.jpg

Cette disposition mécanique a également permis de loger les roues aux quatre coins de la voiture, gage d’habitabilité. Ainsi, il a été possible d’avancer les sièges avant pour offrir plus de place aux passagers arrière. Ils accèdent à la banquette par leurs propres portes, car la nouvelle Twingo est une voiture à cinq portes. Oui, cinq car le moteur est suffisamment compacté pour laisser de la place pour un hayon donnant accès au coffre arrière situé juste au-dessus du moteur.

En combinaison avec une banquette arrière rabattable, l’on retrouve une configuration classique et bien pratique. La longueur disponible peut atteindre 1,35 m et même 2,31 m en rabattant le siège passager.

Extérieurement, cette Twingo se distingue par ses porte-à-faux réduits, son capot court et sa hauteur accrue. Celle-ci provient du plancher un peu rehaussé qui sera capable d’accueillir les batteries de la future version électrique. Stylistiquement, cette Twingo marie les influences tout en hésitant en plusieurs genres, ce qui semble fort à la mode ces temps-ci. L’arc de toit évoque la Fiat 500, les feux et les ailes arrière rappellent ceux de la Renault 5 Turbo alors que le design de la face avant aimerait rappeler celui de la Renault 5 de 1972.

Championne de la circulation urbaine

Voyons donc comment cela se passe au volant. Nous trouvons aisément une bonne position de conduite tout en notant que nous sommes clairement assis un peu plus haut que d’habitude, + 4 cm par-rapport à l’ancienne Twingo. Cette nouvelle génération n’est disponible qu’avec des moteurs essence trois cylindres d’une cylindrée d’un litre pour le 70 ch et de 900 cm3 pour la version suralimentée de 90 ch. C’est au volant de cette version TCe que nous découvrons la Twingo.

Ce moteur offre une bonne vivacité à la petite Renault, mais la combinaison de ces 90 ch et des grandes roues de 16 pouces nous laisse songeurs ; la filtration des petites irrégularités urbaines et des plaques d’égouts n’est pas parfaite et le confort à basse vitesse s’en ressent. Sur route, l’ensemble est plus convaincant et les 90 ch donnent à la Twingo de bonnes aptitudes : les dépassements sont aisés et la direction suffisamment précise. La moindre tentative visant à faire glisser les roues arrière est immédiatement réprimée par un antipatinage et un ESP qui se montrent impitoyables.

Twingo_nouvelle_face_avant_jaune.jpg

Ce système de contrôle de la trajectoire est également très efficace contre le sous-virage. La légère raideur de la suspension est compensée par un bon confort auditif dépourvu de bruits mécaniques puisque leur source se trouve désormais dans le coffre.
La version SCe 70 s’avère plus adaptée à l’usage que l’on peut faire d’une Twingo et celle-ci se révèle alors urbaine dans tous les sens du terme. Son moteur d’un litre de cylindrée reprend sans à-coups dès le régime de ralenti.

Ce moteur tire parti de son admission variable pour proposer 90 % de son couple maximum dès 1.000 tr/mn. L’ensemble est suffisamment vif en ville sur les premiers rapports et la facilité d’utilisation est appuyée par un système d’aide au démarrage en côte et un maniement aisé de la boîte de vitesses. Une boîte double embrayage à six vitesses sera disponible dès septembre 2015. La souplesse du moteur, son silence et diamètre de braquage réduit placent la Twingo en championne de la circulation urbaine. Et, les roues de 15 pouces améliorent le confort ressenti. Sur route, les 70 ch font bonne figure et la Twingo reste silencieuse à défaut d’une grande nervosité au-dessus de 100 km/h.

Facile à Vivre

Dans l’habitacle, notons que la Twingo est une quatre places, comme la plupart des voitures du segment. Les vitres des portes arrière s’entrouvrent avec un système de compas. A l’avant le tableau de bord est joyeux avec ses couleurs vives. De nombreux rangements parsèment l’habitacle : il existe trois types de boîte à gants suivant la version. L’une d’entre elle est un sac textile astucieusement extractible. En bas de console centrale, devant le levier de vitesses, l’on trouve un rangement amovible. Les bacs de porte avant ont une contenance de trois litres.

A l’arrière, l’on trouve un astucieux espace de rangement sous l’assise de la banquette. Il permet d’y loger de petits objets. Le coffre situé à l’arrière propose un volume de 0,19 dm3 avec des formes rectangulaires assez aisées à utiliser. Avec le moteur sous le coffre, le contenu de ce dernier tiédit tranquillement après quelques dizaines de kilomètres. Attention au transport de surgelés !

Twingo_nouvelle_face_avant.jpg

Côté connectivité, dès le second niveau de finition Zen, Renault propose un support pour smartphone avec recharge provenant directement du véhicule. C’est d’ailleurs avec ce second niveau de finition que la Twingo se révèle la plus pertinente, en combinaison avec le SCe 70. En plus de la dotation standard, ESP, quatre airbags, limiteur de vitesse et système de contrôle de la pression des pneumatiques, la finition Zen comprend la climatisation manuelle, la banquette arrière rabattable par moitié et vitres électriques. L’essentiel est là.

Plus haut dans le tarif, la finition Intens ajoute une alerte de franchissement de ligne, des rétroviseurs électriques et dégivrants, l’autoradio avec commandes au volant et un dossier passager rabattable. Avec le Stop & Start, qui lui assure des émissions de CO2 de 95 g/km, la Twingo SCe 70 en finition Zen s’échange contre 12.600 euros. Un choix intéressant pour des missions urbaines et péri-urbaines.

Bertrand Gay


En Chiffres…

Modèle : Renault Twingo SCe 70 Zen
Puissance : 70 ch à 6.000 tr/mn
Couple : 91 Nm à 2.850 tr/mn
Vitesse maxi : 151 km/h
Accélérations : 0 à 100 km/h en 14,5 secondes
Conso mixte normalisée : 4,2 l/100 km
CO2 / TVS : 95 g/km / 190 euros
Prix : 12.600 euros en version Zen

Boris Ilic, Responsable des Ventes Sociétés d’Audi France : “Accompagner et fidéliser pour progresser”. Challenger émérite sur le segment Premium, Audi apporte sa pierre à la reconstruction très écologique du paysage…

Lire la suite
edito

Le covid 19 depuis plus de 2 ans, la crise des composants et semi-conducteurs, le conflit Russo/Ukrainien, le déficit d’approvisionnement gazier, pétrolier, et électrique, l’envolée des couts de ces énergies et matière …

Lire la suite
Les articles les plus lus

Toyota C-HR Hybride Business : Un crossover hybride

Parce que le segment du crossover est désormais incontournable dans la compétition commerciale, To...

Renault Kangoo Maxi : Le Kangoo dopé aux anabolisants

Après le Kangoo « normal » et la version Compact dédiée aux professionnels des villes, Renault ...

Augmentation de salaire vs voiture de fonction ?

Si l'automobile n'a plus le même pouvoir de séduction, la voiture de fonction conserve ses droits ...

Législation : ZFE-m : 33 supplémentaires en 2024 ?

La loi “Climat et Résilience” prévoit d’étendre les Zones à Faibles Émissions mobilité (...

« Il faut apprendre à lire et résister au politiquement correct » (Elisabeth Badinter)

En une phrase simple, madame Badinter aura résumé ce qui doit nous guider dans nos métiers. Lire ...