Publié le 11 mars 2022 | par Axel Ekman

Avec son SUV électrique EV6, Kia tourne une page dans les domaines technologique, stylistique et marketing. De quoi poursuivre sa courbe ascendante, à n’en pas douter.

Le dessin est audacieux, mais l’audace paye souvent : il n’est pas un seul arrêt de recharge au cours duquel des conducteurs surpris – voire séduits – ont fait le tour de notre EV6, bien mystérieuse dans sa livrée gris mat. Ne fut-ce par le logo, tous ont eu du mal à identifier une Kia, et pour cause : à l’extérieur comme à l’intérieur, le Coréen profite de cette nouvelle ère électrique pour rompre avec ses classiques. Le dessin de l’EV6 est enlevé, qui mêle les traits d’un SUV à ceux d’un coupé, le tout dans les dimensions d’une berline. À l’avant, on renonce au traditionnel “tiger nose” de la calandre, mais l’on garde un regard de félin. À l’arrière, c’est un bandeau lumineux tiré jusqu’aux passages de roue qui assure la gestion des feux. À l’intérieur, même petite révolution, avec une console centrale tronquée donnant une agréable sensation d’espace. Un sentiment accentué par le design minimaliste de la planche de bord, avec deux écrans de 12,3” gérant l’instrumentation et l’info-divertissement, ainsi qu’une barrette digitale commandant alternativement la climatisation ou les fonctions génériques.

Bonnes capacités

Proposée avec une batterie de 77,4 kWh en deux versions moteur (168 et 239 kW), en propulsion ou en transmission intégrale, disponible sur quatre solutions de puissance et d’équipement dans la gamme professionnelle (de 48 640 € en Air Active Business/168 kW à 60 440 € en GT-line Business/239 kW), l’EV6 s’avère à la fois agréable à vivre et amusante à conduire. Silencieuse jusqu’à 120/130 km/h (au-delà, les remous d’air et les bruits de roulement se font entendre), agile sur les routes sinueuses, braquant bien en ville, elle est un bon compromis entre confort (on apprécie la capacité d’absorption des amortisseurs) et vivacité (il existe quatre modes de conduite : éco, normal, sport et neige). Généreusement, équipée dès le premier niveau, l’EV6 – comme tous les modèles électriques de sa catégorie – souffre néanmoins d’un rayon d’action variant en fonction des accélérations, de la vitesse de croisière et du relief. Ainsi, passe-t-on d’une autonomie en charge pleine affichée à 376 km (18,8 kWh), à une autre donnée pour 288 km (23,9 kWh)… pour peu que l’on ait poussé les chevaux. Côté charge, le réseau Ionity – avec lequel Kia a passé un accord attractif pour sa clientèle – propose dans toute l’Europe un réseau bien entretenu autorisant des charges à haut débit. Ainsi, un plein (de 10 à 98 %) sera réalisé en 50 minutes. Un peu long… mais ça reste le loi du genre !

Axel Ekman

Fiche Technique :

  • Moteur : Synchrone à aimants permanents
  • Puissance : 325 ch
  • Couple maxi : 605 Nm
  • Vitesse maxi : 192 km/h
  • Batterie : 77,4 kWh
  • Consommation WLTP : 17,2 kWh/100 km
  • Autonomie WLTP : 504 km (pneus 20”)
  • TVS : 0
  • Prix : 59 790 €

Boris Ilic, Responsable des Ventes Sociétés d’Audi France : “Accompagner et fidéliser pour progresser”. Challenger émérite sur le segment Premium, Audi apporte sa pierre à la reconstruction très écologique du paysage…

Lire la suite
edito

Le covid 19 depuis plus de 2 ans, la crise des composants et semi-conducteurs, le conflit Russo/Ukrainien, le déficit d’approvisionnement gazier, pétrolier, et électrique, l’envolée des couts de ces énergies et matière …

Lire la suite
Les articles les plus lus

Toyota C-HR Hybride Business : Un crossover hybride

Parce que le segment du crossover est désormais incontournable dans la compétition commerciale, To...

Renault Kangoo Maxi : Le Kangoo dopé aux anabolisants

Après le Kangoo « normal » et la version Compact dédiée aux professionnels des villes, Renault ...

Augmentation de salaire vs voiture de fonction ?

Si l'automobile n'a plus le même pouvoir de séduction, la voiture de fonction conserve ses droits ...

Législation : ZFE-m : 33 supplémentaires en 2024 ?

La loi “Climat et Résilience” prévoit d’étendre les Zones à Faibles Émissions mobilité (...

« Il faut apprendre à lire et résister au politiquement correct » (Elisabeth Badinter)

En une phrase simple, madame Badinter aura résumé ce qui doit nous guider dans nos métiers. Lire ...