Publié le 25 novembre 2015 | par Rédaction

Huit ans après la venue sur le marché de l’iconique 500 remise au goût du jour, fort d’un succès commercial avéré, Fiat relooke sa lolita dans l’idée de faire durer la bonne aventure. Ni tout à fait la même, ni complètement une autre… ce pourrait être le proverbe adéquat pour définir cette deuxième mouture d’une Cinquecento déjà vendue à 1,5 million d’exemplaires.

En effet, du point de vue stylistique, Fiat n’a pas voulu remettre en question les lignes qui signent la 500 ; aussi, ce sont surtout les optiques qui ont été modifiés (technologie LED en série pour les feux de jour) et la face avant redécorée.

Fiat_Nuova_500_planche_de_bord.jpg

Résultat : cette petite urbaine est toujours aussi craquante, particulièrement en version découvrable, d’autant que sont introduits de nouveaux coloris et des stickers décoratifs. De même, son habitacle a été légèrement revu et si les références au passé demeurent, l’ergonomie et la visibilité des informations ont été améliorées. Dès la finition Lounge, on trouve en position centrale un écran de 7” doté d’un GPS Tom-Tom, hélas bien lent.

Manque de peps

Sellerie, habitabilité, coffre : l’exercice réalisé par Fiat dans ce (faible) volume est réussi puisque des compromis satisfaisants ont été trouvés pour à peu près tous les modes d’utilisation, pourvu qu’ils demeurent citadins. Saluons également la venue d’une connectique Aux et USB disposée entre les sièges avant, qui complète bien le système Uconnect Live choisi par Fiat.

Fiat_Nuova_500_face_avant.jpg

Côté mécanique, la 500 est maintenant proposée avec trois solutions essence : un 1,2 L de 69 ch et le bicylindre TwinAir de 85 ou 105 ch (un diesel de 95 ch suivra bientôt). On notera au passage les intéressantes performances carbone du petit 900 cm3 (90 et 99). Au volant, le manque d’allant de la version 69 ch est gênant en toutes circonstances. Les versions 85 et 115 ch s’avèrent naturellement plus vives, mais au prix d’un bruit assez désagréable. La BVM à 5 rapports (6 pour la version 105 ch) est rapide et précise, ce qui rend moins fastidieuses les relances du moteur.

Une boîte robotisée est également disponible, mais les à-coups ressentis lors du passage des rapports demeurent encore trop perceptibles. Affichée à moins de 15 000 € dans sa version basique, la 500 se vend à 18 840 € équipée du 105 ch et d’une boîte manuelle en niveau Lounge. À ce tarif, on pourra comparer les performances et le niveau d’équipement de la 500 avec nombre de modèles concurrents, certainement plus attractifs…. mais n’est pas la Cinquecento qui veut, et l’on gardera à l’esprit qu’il s’agit là d’un choix “coup de cœur” pas forcément très rationnel, mais ô combien sympathique !

Fiat_Nuova_500_arrier.jpg

Axel Ekman

Fiche Technique
Moteur : 2 cylindres 0,9 l essence
Puissance : 105 ch à 5500 tr/mn
Couple : 145 Nm à 2000 tr/mn
Vitesse maxi : 188 km/h
Boîte : manuelle à 6 rapports
Consommation : 4,2 l/100 km
Émissions CO2 : 99 g/km
TVS : 198,00 €
Prix : 18 840 €

Reiner Hoeps  : « Nos électriques nous permettront de garder la clientèle des gros rouleurs » …

Lire la suite
edito

Il y a encore deux ans ,et depuis 50 ans, la Location longue durée avec les banques et les financières captives des constructeurs  nous tenaient un discours de métier : on avançait des arguments financiers factuels p…

Lire la suite
Les articles les plus lus

Renault Kangoo Maxi : Le Kangoo dopé aux anabolisants

Après le Kangoo « normal » et la version Compact dédiée aux professionnels des villes, Renault ...

Toyota C-HR Hybride Business : Un crossover hybride

Parce que le segment du crossover est désormais incontournable dans la compétition commerciale, To...

Augmentation de salaire vs voiture de fonction ?

Si l'automobile n'a plus le même pouvoir de séduction, la voiture de fonction conserve ses droits ...

« Il faut apprendre à lire et résister au politiquement correct » (Elisabeth Badinter)

En une phrase simple, madame Badinter aura résumé ce qui doit nous guider dans nos métiers. Lire ...

Législation : ZFE-m : 33 supplémentaires en 2024 ?

La loi “Climat et Résilience” prévoit d’étendre les Zones à Faibles Émissions mobilité (...