Publié le 16 décembre 2016 | par Rédaction

Avec sa Ioniq, Hyundai s’installe sur un créneau prometteur… Disponible en octobre, l’anti-Prius coréenne est déclinée en trois technologies : électrique, hybride simple ou rechargeable.

Esthétiquement, on est plus proche des lignes d’une berline compacte habituelle que de celles d’un animal de soufflerie… Et pourtant, la Hyundai Ioniq – plutôt agréable à regarder – revendique un CX de 0,24 similaire à celui de sa concurrente, la Toyota Prius – pas sexy, mais qui se vend bien.

Hyundai_IONIQ_Hybrid_planche_de_bord.jpg

La version hybride non rechargeable essayée se présente sous la forme d’une combinaison d’un moteur essence 1,6 l de 105 ch et d’un moteur électrique de 44 ch. Le potentiel cumulé de ces deux unités développe un couple et une puissance de 265 Nm et 141 ch exploités via une boîte de vitesses à 6 rapports et double embrayage assurant une exploitation douce des ressources.

En effet, pas question ici de conduire bille en tête : la loi du genre justifie un pied droit léger pour atteindre, sur parcours mixte, une consommation réelle affichée autour 5,7 litres.

Hyundai_IONIQ_Hybrid_face_avant.jpg

Bien conçue

Un peu moins grande que sa concurrente nippone, la Ioniq offre cependant des cotes d’habitabilité tout à fait acceptables, synonymes d’espace aux jambes et aux coudes. L’intérieur est plutôt bien dessiné, dans le registre classique, et la qualité des matériaux utilisés est satisfaisante.

À bord, on apprécie un confort de bon aloi (malgré une suspension perfectible), favorisé par des sièges dans la bonne moyenne. L’aspect pratique n’est pas négligé non plus avec un coffre de 550 litres pouvant, sièges arrière rabattus, libérer un espace de 1505 litres maximum. Agréable à conduire malgré une direction trop assistée, cette hybride se sent à l’aise en ville comme sur n’importe quel parcours routier, abstraction faite de reprises un peu trop tempérées pour certains dépassements.

Hyundai_IONIQ_Hybrid_coffre.jpg

Hyundai a ajouté à son catalogue un niveau de finition “Business” qui comporte un régulateur de vitesse et de distance, le freinage d’urgence automatique, l’alerte de franchissement de ligne, des rétroviseurs électriques et dégivrants, une caméra de recul, un GPS sur écran 8” avec un abonnement gratuit à vie pour les services Tom-Tom Live, la recharge par induction et une connectique complète (avec passerelle Apple et Androïd).

Si les tarifs ne sont pas encore affichés, il se dit que cette version devrait être facturée aux alentours de 27 000 euros. Important également, la garantie habituelle de 5 ans est doublée d’une garantie de 8 ans (ou 200 000 km) pour les batteries.

Axel Ekman

Hyundai_IONIQ_Hybrid_arriere.jpg


Fiche Technique :

Moteurs : 4 cylindres essence + électrique synchrone
Puissance : 105 ch à 5700 tr/mn + 44 ch (cumul : 141)
Couple : 147 Nm à 4000 tr/mn + 170 Nm (cumul : 265)
Vitesse maxi : 185 km/h
Boîte : auto à 6 rapports
Consommation mixte théorique : 3,4 l/100 km
Émissions CO2 : 79 g/km
TVS : exonération 2 ans + aide de 750 €
Prix : NC

Reiner Hoeps  : « Nos électriques nous permettront de garder la clientèle des gros rouleurs » …

Lire la suite
edito

Il y a encore deux ans ,et depuis 50 ans, la Location longue durée avec les banques et les financières captives des constructeurs  nous tenaient un discours de métier : on avançait des arguments financiers factuels p…

Lire la suite
Les articles les plus lus

Renault Kangoo Maxi : Le Kangoo dopé aux anabolisants

Après le Kangoo « normal » et la version Compact dédiée aux professionnels des villes, Renault ...

Toyota C-HR Hybride Business : Un crossover hybride

Parce que le segment du crossover est désormais incontournable dans la compétition commerciale, To...

Augmentation de salaire vs voiture de fonction ?

Si l'automobile n'a plus le même pouvoir de séduction, la voiture de fonction conserve ses droits ...

« Il faut apprendre à lire et résister au politiquement correct » (Elisabeth Badinter)

En une phrase simple, madame Badinter aura résumé ce qui doit nous guider dans nos métiers. Lire ...

Législation : ZFE-m : 33 supplémentaires en 2024 ?

La loi “Climat et Résilience” prévoit d’étendre les Zones à Faibles Émissions mobilité (...