Publié le 8 septembre 2016 | par Rédaction

Pionnier parmi les constructeurs travaillant sur la motorisation à hydrogène, Hyundai livre en ce moment même ses premiers ix35 français alimentés par ce carburant. Si l’essai du véhicule a de quoi convaincre, le réseau de distribution reste pratiquement inexistant.

La conduite d’une voiture électrique recèle bien des avantages mais la fête est toujours gâchée par l’épée de Damoclès que constitue l’autonomie des batteries. Leur densité énergétique reste encore aujourd’hui très faible même sur les véhicules les plus avancés.

Hyundai_ix35_Fuel_Cell_pompe.jpg

Conduire un IX35 à pile à combustible revient tout simplement s’affranchir de cette limitation. Car s’il est alimenté par de l’hydrogène, le SUV coréen a tout de la voiture électrique, puisqu’il est entraîné par une machine électrique de 136 ch entraînant les roues avant.
La seule différence palpable pour le conducteur est la présence d’une jauge de carburant qui réagit très exactement comme dans un véhicule thermique : elle ne s’épuise pas à la vitesse de l’éclair, même sur autoroute.

Avec 594 km d’autonomie, le IX35 Fuel Cell rend possible un Paris Strasbourg. Une perspective prometteuse… s’il y avait une pompe à hydrogène à Strasbourg. Aujourd’hui, sur le territoire français, on ne compte en effet que deux stations : l’une à Paris, et l’autre à Saint-Lô dans la Manche. Autant dire que le ix35 n’a pas devant lui une carrière commerciale brillante dans notre pays.

S’il ne peut être considéré comme un véhicule expérimental car il est produit en série, c’est encore un véhicule d’expérimentation pour son constructeur comme ses utilisateurs. En France ces derniers se résument pour l’instant à deux : Air Liquide et le conseil régional de la Manche.

Hyundai_ix35_Fuel_Cell_planche_de_bord.jpg

Une voiture électrique comme une autre

Si à bien des égards, le Hyundai ix35 Fuell Celle reste une vitrine technologique, sa conduite au quotidien ne sort pas de l’ordinaire. Le système de pile à combustible n’émet en effet aucun bruit particulier et ne réclame aucune intervention de la part du conducteur.

La seule différence notable est visible dans le coffre, qui perd nettement en volume. Le plancher est en effet surélevé pour accueillir le réservoir de 5,4 kg d’hydrogène, stocké sous pression à 700 bars.
Il décolle donc avec la même vivacité que ses concurrents purement électriques et fait preuve de la même mollesse sur autoroute. Pour le reste on retrouve tel quel le ix35, qui avait bien besoin d’être remplacé du point de vue de la finition et des qualités dynamiques.

Hyundai_ix35_Fuel_Cell_lateral.jpg

Reste enfin l’avenir de l’hydrogène, un carburant certes prometteur, mais dont la production est encore énergivore et le réseau très coûteux à mettre en place. Le jeu en vaut-il la chandelle ?

Camille Pinet


Fiche Technique :

Moteur : électrique alimenté par pile à combustible
Puissance : 136 ch à 0 tr/min
Couple : 300 Nm à 0 tr/min
Vitesse Maxi : 160 km/h
Consommation : 0,95 kg H2/100 km
Emissions de CO2 : 0 g/km
TVS : 0 € par an
Prix : 66.000 € (bonus non inclus)

Reiner Hoeps  : « Nos électriques nous permettront de garder la clientèle des gros rouleurs » …

Lire la suite
edito

Il y a encore deux ans ,et depuis 50 ans, la Location longue durée avec les banques et les financières captives des constructeurs  nous tenaient un discours de métier : on avançait des arguments financiers factuels p…

Lire la suite
Les articles les plus lus

Renault Kangoo Maxi : Le Kangoo dopé aux anabolisants

Après le Kangoo « normal » et la version Compact dédiée aux professionnels des villes, Renault ...

Toyota C-HR Hybride Business : Un crossover hybride

Parce que le segment du crossover est désormais incontournable dans la compétition commerciale, To...

Augmentation de salaire vs voiture de fonction ?

Si l'automobile n'a plus le même pouvoir de séduction, la voiture de fonction conserve ses droits ...

« Il faut apprendre à lire et résister au politiquement correct » (Elisabeth Badinter)

En une phrase simple, madame Badinter aura résumé ce qui doit nous guider dans nos métiers. Lire ...

Législation : ZFE-m : 33 supplémentaires en 2024 ?

La loi “Climat et Résilience” prévoit d’étendre les Zones à Faibles Émissions mobilité (...