Publié le 14 septembre 2017 | par Rédaction

La SMMT, la fédération des constructeurs automobiles britanniques a déclaré ne pas croire que Londres parviendra à négocier sa sortie de l’Union européenne en deux ans et a prôné des accords intermédiaires durant la période pour aider à la sauvegarde du secteur.

La Grande-Bretagne et l’UE ont entamé lundi à Bruxelles les négociations formelles qui doivent fixer, d’ici au 29 mars 2019, les termes du divorce et dessiner les contours de leurs futures relations. « Notre plus grande crainte est qu’au bout de deux ans, nous tombions de haut – aucun accord, plus d’accès au marché unique et à l’union douanière, et l’obligation d’appliquer les règles de l’Organisation mondiale du commerce (OMC), moins favorables » a déclaré Mike Hawes, directeur général de la SMMT (Society of Motor Manufacturers and Traders), lors d’une conférence à Londres.

drapeau_union-jack_dg.jpg

Pour résoudre cette difficulté, la SMMT demande que le gouvernement britannique recherche un arrangement intérimaire avec l’UE. Le secteur automobile britannique, largement dominé par les constructeurs étrangers, veut préserver l’accès à son plus grand marché à l’exportation.

Reiner Hoeps  : « Nos électriques nous permettront de garder la clientèle des gros rouleurs » …

Lire la suite
edito

Il y a encore deux ans ,et depuis 50 ans, la Location longue durée avec les banques et les financières captives des constructeurs  nous tenaient un discours de métier : on avançait des arguments financiers factuels p…

Lire la suite
Les articles les plus lus

Renault Kangoo Maxi : Le Kangoo dopé aux anabolisants

Après le Kangoo « normal » et la version Compact dédiée aux professionnels des villes, Renault ...

Toyota C-HR Hybride Business : Un crossover hybride

Parce que le segment du crossover est désormais incontournable dans la compétition commerciale, To...

Augmentation de salaire vs voiture de fonction ?

Si l'automobile n'a plus le même pouvoir de séduction, la voiture de fonction conserve ses droits ...

« Il faut apprendre à lire et résister au politiquement correct » (Elisabeth Badinter)

En une phrase simple, madame Badinter aura résumé ce qui doit nous guider dans nos métiers. Lire ...

Législation : ZFE-m : 33 supplémentaires en 2024 ?

La loi “Climat et Résilience” prévoit d’étendre les Zones à Faibles Émissions mobilité (...