Publié le 22 décembre 2016 | par Rédaction

Vitrine du savoir-faire du constructeur nippon, la Mazda 6 représente 7 % des ventes de Mazda en France, avec six ventes sur dix réalisées aux entreprises. Un modèle à (re) découvrir !

Élégante et racée, la Mazda 6 surclasse en originalité une bonne partie de ce que le marché propose en berlines et breaks. Son style s’adresse essentiellement à celles et ceux qui apprécient l’originalité et l’élégance, et cela autant pour la berline que pour le break. On retrouve d’ailleurs à bord cette atmosphère particulière, mélange dosé de confort, de statut et de sportivité.

Mazda6_break.jpg

Très habitable grâce à un empattement généreux libérant quand même 480 litres de volume de malle (522 en version SW), cette berline est présentée avec le 2.2L Skyactiv diesel décliné en 150 et 175 ch, cette dernière version étant disponible en transmission intégrale et BVA6. Les motorisations essence – quoi que brillantes – sont handicapées par leur score carbone. Attardons-nous sur les performances de la boîte automatique qui se caractérise par un excellent étagement des 6 rapports, par une vitesse de passage particulièrement rapide et par une exploitation parfaite du régime moteur, particulièrement en mode “sport”.

Mazda6_face_avant.jpg

À l’aise partout

Dotée d’un châssis équilibré, la Mazda 6 se sent à l’aise sur à peu près tous les types de route, servie par un train avant offrant un bon retour de sensations. Que ce soit à petite allure en ville ou lâchée sur un parcours sinueux, la jolie Nippone se veut agréable à vivre, d’autant plus que son habitacle est réalisé avec des plastiques de qualité, que ses sièges sont reposants et que son niveau de finition en ferait pâlir certaines autres.

Mazda6_planche_de_bord.jpg

Proposée dès son premier niveau avec plus que l’essentiel en termes de confort, d’assistance et de sécurité, elle se distingue au cran suivant (+ 2 100 euros) par l’adoption du système d’alerte de véhicule en approche et la reconnaissance d’obstacles en marche arrière, des phares à LED directionnels et adaptatifs, l’aide au stationnement avant et arrière, les rétroviseurs rétractables électriquement et automatiquement, les sièges avant chauffants et la radio numérique.

Mazda6_sieges.jpg

On peut regretter en revanche que la boîte automatique soit facturée en option à 2 000 euros. À l’heure du choix, pensez à intégrer la Mazda 6 à votre short-list, tarifs en mains. Car sur un marché où les berlines de cette catégorie sont (hélas) de moins en moins représentées, il serait dommage de négliger l’un des meilleurs rapports qualité/prix/performances du moment. En outre, Mazda propose une garantie de trois ans, extensible jusqu’à 48 mois, en option.

Axel Ekman


Fiche Technique

Moteur : 4 cylindres diesel
Puissance : 150 ch à 45000 tr/mn
Couple : 380 Nm de 1800 à 2600 tr/mn
Vitesse maxi : 210 km/h
Boîte : manuelle à 6 rapports
Consommation constatée : 5,4 l/100 km
Émissions CO2 : 104 g/km
TVS : 416 €
Prix : 31 400 €

Boris Ilic, Responsable des Ventes Sociétés d’Audi France : “Accompagner et fidéliser pour progresser”. Challenger émérite sur le segment Premium, Audi apporte sa pierre à la reconstruction très écologique du paysage…

Lire la suite
edito

Le covid 19 depuis plus de 2 ans, la crise des composants et semi-conducteurs, le conflit Russo/Ukrainien, le déficit d’approvisionnement gazier, pétrolier, et électrique, l’envolée des couts de ces énergies et matière …

Lire la suite
Les articles les plus lus

Toyota C-HR Hybride Business : Un crossover hybride

Parce que le segment du crossover est désormais incontournable dans la compétition commerciale, To...

Renault Kangoo Maxi : Le Kangoo dopé aux anabolisants

Après le Kangoo « normal » et la version Compact dédiée aux professionnels des villes, Renault ...

Augmentation de salaire vs voiture de fonction ?

Si l'automobile n'a plus le même pouvoir de séduction, la voiture de fonction conserve ses droits ...

Législation : ZFE-m : 33 supplémentaires en 2024 ?

La loi “Climat et Résilience” prévoit d’étendre les Zones à Faibles Émissions mobilité (...

« Il faut apprendre à lire et résister au politiquement correct » (Elisabeth Badinter)

En une phrase simple, madame Badinter aura résumé ce qui doit nous guider dans nos métiers. Lire ...