Publié le 24 janvier 2017 | par Antoine de Viveiros

Les normes européennes et nationales sur la pollution de l’air étant de plus en plus contraignantes, Mercedes se devait de rendre ses moteurs « vertueux ». Avec un investissement de 3 milliards d’euro dans ses nouvelles motorisations, Mercedes-Benz continu d’innover dans le moteur thermique.

La réponse proposée par Mercedes a été la « Modularité ». Afin de pouvoir adapter ses moteurs aux spécificités de chaque pays, et ainsi répondre aux demandes des différents services marketing, le constructeur de Stuttgart s’est adapté aux contraintes locales : les versions, les modèles, les finitions, les équipements électroniques, mais également les moteurs et l’hybridation serons adaptés à chaque marché.

Le CO2 favorise le Diesel

Pour le moment le diesel semble être capable de satisfaire aux normes sur les émissions de CO2 par ses propres moyens, notamment celles en conditions réelles de roulage (WLTP). Pour le 4 cylindres en ligne et le 6 cylindres en ligne qui nous ont été présentés, la dépollution est rapprochée des cylindres afin de monter plus rapidement en température, la vanne EGR permet de réinjecter dans les cylindres les gaz d’échappement au démarrage.

Mercedes_hybride_moteur_HD.jpg

Le traitement des gaz d’échappement est poussé assez loin avec une catalyse, un SCR avec injection d’ADblue et un piège à NOX. Sur le 4 cylindres et sur le 6 cylindres en ligne diesel, la pression des injecteurs est portée à 2050 bars, les pistons sont en acier, les cylindres de 500cm3 reçoivent un traitement de surface (Nanoslide) ce qui réduit de 25% à 40% les frottements internes Lors de la présentation nous n’avons pas vu de 4 cylindres diesel de 1500 cm3 le mystère reste entier sur l’avenir de ce moteur.

Hybridation à la carte et FAP pour l’essence

Mercedes_filtre_moteur_HD.jpg

Mercedes généralise le filtre à particules sur ses moteurs essence. Sur le 4 cylindres, le 6 cylindres et le 8 cylindres bi-turbo qui nous été présentés, le choix d’une hybridation modulaire s’est imposée. Avec l’implantation soit d’un alterno-démarreur entrainé par courroie (RSG) qui vient en soutient du moteur thermique. Soit un alterno-démarreur intégré (ISG) implanter directement entre la boite de vitesse et le moteur qui vient améliorer le fonctionnement du moteur thermique.

Le véhicule se trouve ainsi avec un boost de puissance variant entre 14 et 20ch supplémentaires, la récupération de l’énergie au freinage s’en trouve amélioré, les émissions de CO2 sont réduite de 7 à 12 g/km et l’utilisation du Sotp and Start devient vraiment transparente pour le conducteur. D’autres avantages découlent de l’implantation de ce moteur électrique.

Mercedes_banc_moteur_HD.jpg

Par exemple la réduction des sections de câble, le compresseur de clim devient électrique, la pompe à eau devient électrique etc… La condition suspensive étant que jamais plus de deux tensions ne doivent « cohabiter » sur un même véhicule. Ces technologies vont apparaitre à très brève échéance sur vos nouvelles Mercedes le chemin semble tout tracé !

Hector Pouguet

Boris Ilic, Responsable des Ventes Sociétés d’Audi France : “Accompagner et fidéliser pour progresser”. Challenger émérite sur le segment Premium, Audi apporte sa pierre à la reconstruction très écologique du paysage…

Lire la suite
edito

Le covid 19 depuis plus de 2 ans, la crise des composants et semi-conducteurs, le conflit Russo/Ukrainien, le déficit d’approvisionnement gazier, pétrolier, et électrique, l’envolée des couts de ces énergies et matière …

Lire la suite
Les articles les plus lus

Toyota C-HR Hybride Business : Un crossover hybride

Parce que le segment du crossover est désormais incontournable dans la compétition commerciale, To...

Renault Kangoo Maxi : Le Kangoo dopé aux anabolisants

Après le Kangoo « normal » et la version Compact dédiée aux professionnels des villes, Renault ...

Augmentation de salaire vs voiture de fonction ?

Si l'automobile n'a plus le même pouvoir de séduction, la voiture de fonction conserve ses droits ...

Législation : ZFE-m : 33 supplémentaires en 2024 ?

La loi “Climat et Résilience” prévoit d’étendre les Zones à Faibles Émissions mobilité (...

« Il faut apprendre à lire et résister au politiquement correct » (Elisabeth Badinter)

En une phrase simple, madame Badinter aura résumé ce qui doit nous guider dans nos métiers. Lire ...