Notre offre d'abonnement
au magazine

Accueil > Articles parus > Utilitaires > Mercedes Vito : une nouvelle offre

Mercedes Vito : une nouvelle offre

vendredi 5 décembre 2014, par Guillaume GENESTE

Le nouveau Mercedes Vito vient d’être dévoilé. S’il adopte des lignes qui permettent de l’assimiler immédiatement à la marque à l’étoile, il accueille désormais, en plus des traditionnelles versions propulsion, des versions tractions. Ces dernières adoptent des moteurs d’origine Renault, renforçant ainsi un peu plus le partenariat industriel entre les deux groupes.


Le nouveau Vito vient tout juste d’être lancé. S’il conserve la même appellation que le précédent modèle, il n’en conserve que la plate-forme et, encore, celle-ci a été passablement modifiée pour pouvoir élaborer les versions traction avant. Il s’agit là de la plus grosse évolution technique du nouveau Vito dont la gamme est désormais composée de versions traction avec des moteurs Renault (le 1.6 l à turbo à géométrie variable du Trafic) et de versions propulsion avec le très classique moteur 2.2 l turbo diesel maison.

Le premier équipe ainsi les Vito 109 et 111 (qui affichent respectivement les puissances de 90 et 115 ch) ; le second les Vito 114, 116 et 119 Blue Tec (avec des puissances respectives de 136, 163 et 190 ch). Jamais, jusqu’à présent, le Vito n’avait été proposé avec ces deux types de transmission en même temps. A noter que ces deux transmissions dépendent directement du niveau de puissance et que les ingénieurs allemands n’ont pas jugé bon de retenir la version Twin Turbo du 1.6 Renault présent sur le Trafic. Enfin, une version transmission intégrale 4x4 viendra compléter cette offre courant 2015.

Un choix largement aiguillé

Le problème du choix du type de transmission est rapidement éludé puisque les pauvres et les sans grades devront se contenter des versions 90 et 115 ch forcément traction avant ; les « vrais pros », ceux qui choisiront les gros moteurs Mercedes, auront « l’honneur » de rouler avec un Vito propulsion. C’est, en substance, ce que les ingénieurs de Mercedes nous on expliqué. Un raccourci un peu rapide, d’autant que les versions tractions avant ne manquent assurément pas d’arguments : plus légères (pas d’arbre de transmission ni de pont arrière), elles s’avèrent aussi moins bruyantes à haut régime et affichent logiquement les tarifs les plus alléchants de la gamme.

La version 111 CDi, avec ses 115 ch, représente en outre une version à la polyvalence affirmée et capable d’assurer la plupart des missions des professionnels. Les versions propulsion (de 136, 163 et 190 ch) reprennent tout ce qui faisait le charme du précédent modèle, l’agrément et le bruit du gros V6 3.0 l en moins en ce qui concerne le moteur 190 ch. Ces versions, qui peuvent être accouplées à une boîte auto à 7 rapports, sont plaisantes et disposent de niveaux de couple et de puissance leur permettant d’affronter les longs parcours autoroutiers dans d’excellentes conditions. La principale critique viendra du niveau sonore important présent dans l’habitacle dès lors que le conducteur tire sur le moteur et monte dans les tours. Sinon, c’est du grand confort.

Un confort élevé

Nouvelle caisse est synonyme de nouvel intérieur. Le nouveau Vito adopte donc un habitacle inédit. Il s’avère légèrement plus spacieux que celui du précédent modèle. La planche de bord arbore un look un peu trop massif et manque d’élégance. En revanche, elle comprend de nombreux rangements bien placés qui permettent une vie à bord plaisante. Les occupants pourront néanmoins regretter la qualité quelconque des matériaux employés, l’absence de patère pour accrocher une veste ainsi que l’absence de trappe de rangement avec un volet sur le dessus de la planche de bord.

Le reste est dans la ligne droite des modèles Mercedes et, mis à part le commodo unique qui demande un peu d’habitude, arbore une très bonne ergonomie des commandes. Le nouveau dessin de la cloison de séparation permet d’offrir 83 mm d’inclinaison du dossier du siège conducteur de plus, garantissant ainsi une bonne position de conduite quelle que soit la morphologie du conducteur. Fidèle à sa tradition, Mercedes propose en série sur le nouveau Vito l’ESP avec système de stabilisation en cas de vent latéral mais aussi le double airbag avant ou l’Attention Assist qui analyse la concentration du conducteur.

Le nouveau Vito peut aussi recevoir des équipements ultra-modernes à l’image du système de phares intelligent ILS. A l’arrière, des feux LED font également leur apparition en option. Sur route, le Vito distille un très bon confort. Les sièges s’avèrent plus accueillants que par le passé et dispose d’un meilleur maintien latéral. Les suspensions sont souples et gomment très efficacement les irrégularités de chaussée même si elles entraînent une prise de roulis assez importante en conduite soutenue.

La gamme ne se compose plus que de fourgons en trois longueurs (de 4 895, 5 140 et 5 370 mm) et une seule hauteur (1 910 mm), donnant ainsi naissance à des volumes utiles de 5,8 – 6, 3 – 6,9 m3 avec une charge utile maximale de 1 369 kg. Les PTAC varient de 2,5 à 3,2 T. Mercedes propose également une version Mixto à cabine approfondie (5 ou 6 places) ainsi qu’une version transport de personnes (jusqu’à 9 places).

En conclusion

Toujours aussi confortable, disposant de nombreux équipements de sécurité et de confort ainsi que, désormais, d’une palette de motorisations élargies, le nouveau Vito ne manque pas d’arguments. Mais, dans sa configuration traction avant, on en arrive à se demander si le charme et le prestige de l’étoile vont suffire à prendre le pas sur les qualités du Renault Trafic qui propose la même mécanique et des performances similaires.

Motorisations :

- 109 CDi : 1 598 cm3, 88 ch à 3 800 tours/minute, 24 mkg à 1 500 tours/minute, conso. moyenne : 6,2 à 6,4 l/100 km, vitesse maxi : 157 km/h
- 111 CDi : 1 598 cm3, 114 ch à 3 800 tours/minute, 28 mkg à 1 500 tours/minute, conso. moyenne : 6,2 à 6,4 l/100 km, vitesse maxi : 169 km/h
- 114 CDi : 2 143 cm3, 136 ch à 3 500 tours/minute, 34 mkg à 1 200 tours/minute, conso. moyenne : 6,5 à 6,8 l/100 km selon la version, vitesse maxi : 184 km/h
- 116 CDi : 2 143 cm3, 160 ch à 3 800 tours/minute, 39 mkg à 1 400 tours/minute, conso. moyenne : 6,1 à 6,4 l/100 km selon la version, vitesse maxi : 194 km/h
- 119 CDi Blue Tech : 2 143 cm3, 190 ch à 3 800 tours/minute, 45 mkg à 1 400 tours/minute, conso. moyenne : 5,8 à 6,1 l/100 km selon la version, vitesse maxi : 206 km/h

Equipements de série

Vito : ABS, ESP avec aide au démarrage en côte et contrôle de la stabilité en cas de vent latéral, direction assistée, système de contrôle de la pression des pneus, autoradio, régulateur/limiteur de vitesse, hayon arrière tôlé, verrouillage centralisé des portes, cloison de séparation, airbags AV, système de détection de vigilance
Pro : Vito + portes arrières battantes tôlées, rétroviseurs électriques, allumage des phares automatique, climatisation semi-automatique
Select : Pro + système de navigation, enjoliveurs de roues, volant multifonction, siège conducteur confort avec accoudoir, phares antibrouillards, allumage automatique des essuie-glaces

- Caractéristiques techniques :
L x l x h : 4 895 / 5 140 / 5 370 x 1 928 x 1 910 mm
- Longueur de chargement : 2 537 / 2 937 / 3 167 mm
- Hauteur intérieure : 1 252 mm
- Largeur intérieure mini : 1 270 mm
- Volume utile : 5,8 / 6,3 / 6,9 m3
- Charge utile : 904 à 1 369 kg
- Prix HT : à partir de 20 210 € HT

Répondre à cet article



Kilomètres Entreprise Contacts | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | Briag.com Briag.com
KILOMETRES ENTREPRISE est édité par la SARL de presse KMS édition 33, avenue du Général Leclerc 75014 Paris - Tél. + 33 1 40 64 11 30 - Fax + 33 1 40 64 15 80