Publié le 4 décembre 2009 | par Rédaction

Dans le cadre d’une étude conduite par sa commission « Analyse et Statistiques », l’association « 40 millions d’automobilistes » a modélisé l’évolution à moyen terme du permis à points français, compte tenu du développement déjà annoncé des moyens répressifs. L’étude démontre que l’évolution de la répression va déboucher, mathématiquement, sur plus de 150 millions d’infractions en six ans.

Cela va entraîner plus de 500.000 invalidations de permis par an, ce nombre étant amené progressivement à dépasser le million. Pour ralentir cette évolution, ce sont plus de 2 millions d’automobilistes qui pourraient être conduits à suivre un stage de récupération de points chaque année contre 170 000 actuellement.

« Une telle évolution est inacceptable, car elle transforme le principe sélectif et personnalisé du permis à points en une punition collective hors de proportion avec les fautes commises. De plus, elle ne peut que déboucher sur une atteinte au droit à la mobilité individuelle et conduire à l’éclosion d’un très sérieux problème sociétal », avertit René Queffélec, président de « 40 millions d’automobilistes ».

« En tant que porte-parole des automobilistes et garant de leur intérêt général, il est de notre devoir d’alerter les pouvoirs publics sur ces lourdes conséquences attendues, qui n’ont jamais fait l’objet, à notre connaissance, d’une étude sérieuse à ce jour », explique-t-il.
« L’objectif de cette étude n’est pas de remettre en cause le principe du permis à points, qui reste indispensable à la politique de sécurité routière, mais bien d’instaurer un vrai débat public pour que le système retrouve une pleine acceptation sociale tout en conservant le rôle dissuasif et éducatif, pour lequel il a été initialement créé », précise Laurent Hecquet, délégué général de l’association.

Boris Ilic, Responsable des Ventes Sociétés d’Audi France : “Accompagner et fidéliser pour progresser”. Challenger émérite sur le segment Premium, Audi apporte sa pierre à la reconstruction très écologique du paysage…

Lire la suite
edito

Le covid 19 depuis plus de 2 ans, la crise des composants et semi-conducteurs, le conflit Russo/Ukrainien, le déficit d’approvisionnement gazier, pétrolier, et électrique, l’envolée des couts de ces énergies et matière …

Lire la suite
Les articles les plus lus

Toyota C-HR Hybride Business : Un crossover hybride

Parce que le segment du crossover est désormais incontournable dans la compétition commerciale, To...

Renault Kangoo Maxi : Le Kangoo dopé aux anabolisants

Après le Kangoo « normal » et la version Compact dédiée aux professionnels des villes, Renault ...

Augmentation de salaire vs voiture de fonction ?

Si l'automobile n'a plus le même pouvoir de séduction, la voiture de fonction conserve ses droits ...

Législation : ZFE-m : 33 supplémentaires en 2024 ?

La loi “Climat et Résilience” prévoit d’étendre les Zones à Faibles Émissions mobilité (...

« Il faut apprendre à lire et résister au politiquement correct » (Elisabeth Badinter)

En une phrase simple, madame Badinter aura résumé ce qui doit nous guider dans nos métiers. Lire ...