Publié le 15 février 2017 | par Rédaction

La rédaction de KMS décerné le trophée business dans la catégorie des routières à la nouvelle Giulia qui faisait face à 8 concurrentes.

L’arrivée de la Giulia il y a deux ans a marqué non seulement la renaissance d’un modèle mais pour beaucoup celle de la marque milanaise. Le retour à la propulsion a particulièrement réjoui les Alfistes, tout comme l’arrivée d’un moteur Ferrari sur la version Quadrifoglio. Même si les versions business de la Giulia ne rivalisent pas avec ses 510 CV, elles ont su séduire la rédaction de KMS en lui offrant un plaisir de conduite rare.

La direction, le châssis et les différentes motorisation ont bluffé tous les essayeurs. Puisqu’il fallait en choisir une, nous avons sélectionné ici la version 180 CV dont le prix facial semble d’autant plus élevé que les motorisations 136 et 150 CV sont accessibles dans des niveaux de finition inférieures. Mais pour une voiture aussi plaisante, au diable l’avarice, d’autant que la motorisation 180 CV est particulièrement optimisée et affiche moins de 100g de CO2/ km et donc une TVS très raisonnable.

Sebastien_Perrais_FCA_France-2.jpg

Pour en arriver là et séduire vos entreprises qui représentent une écrasante majorité de la clientèle sur ce segment, Alfa Roméo a optimisé l’aérodynamisme de sa Giulia, a allongé les rapports de sa boite auto à 8 rapports et l’a chaussé de pneus dits verts.

Ergonomique, confortable,

C’est Jean-Marc Manusardi, collaborateur du magazine Kilomètres Entreprise, qui a remis le trophée à Sébastien Perrais, directeur de la marque Alfa Roméo en France. La Giulia a sonné la renaissance d’Alfa Roméo qui s’impose sur ce segment comme une alternative. Ce nouveau prix pour Giulia souligne la progression de la marque sur le marché des TPE et des PME.

Fiche Technique :
Giulia business2.2 Diesel 180 CH AT8 Advanced Efficiency  :
À partir de 39 690 €

– Équipement : Système d’alerte de collision frontale avec détection de piétons Système de freinage intégré et frein parking électronique, radar de recul, système Start and Stop évolué, les différents modes de conduite de l’Alfa DNA Evo, le système multimédia avec écran de 6,5 pouces avec USB et Bluetooth, l’alerte de franchissement de ligne, le radar de recul, la climatisation automatique bi-zone, le régulateur de vitesse, le kit de réparation pneumatique fix and go, le système de contrôle de pression des pneumatiques.

Alfa-Romeo_Giulia-Veloce_16-2.jpg

À partir de ce segment, inutile de nier que les références sont allemandes. Si l’on pouvait se réjouir de voir une belle italienne venir les défier sur ce terrain avec des qualités distinctes, on ne peut qu’être ravi de voir que ce retour est réussi. Alfa Roméo ne vous oblige même pas à un choix cornélien entre raison et passion, non seulement la Giulia offre un plaisir de conduite différent de ses concurrentes mais elle réussit à le faire à des conditions financières au moins comparables.

– Consommation Mixte : 3,8 L/100 km
– Émissions de CO2  : 99 g/km
– TVS : 198 euros par an

Reiner Hoeps  : « Nos électriques nous permettront de garder la clientèle des gros rouleurs » …

Lire la suite
edito

Il y a encore deux ans ,et depuis 50 ans, la Location longue durée avec les banques et les financières captives des constructeurs  nous tenaient un discours de métier : on avançait des arguments financiers factuels p…

Lire la suite
Les articles les plus lus

Renault Kangoo Maxi : Le Kangoo dopé aux anabolisants

Après le Kangoo « normal » et la version Compact dédiée aux professionnels des villes, Renault ...

Toyota C-HR Hybride Business : Un crossover hybride

Parce que le segment du crossover est désormais incontournable dans la compétition commerciale, To...

Augmentation de salaire vs voiture de fonction ?

Si l'automobile n'a plus le même pouvoir de séduction, la voiture de fonction conserve ses droits ...

« Il faut apprendre à lire et résister au politiquement correct » (Elisabeth Badinter)

En une phrase simple, madame Badinter aura résumé ce qui doit nous guider dans nos métiers. Lire ...

Législation : ZFE-m : 33 supplémentaires en 2024 ?

La loi “Climat et Résilience” prévoit d’étendre les Zones à Faibles Émissions mobilité (...