Publié le 20 juillet 2017 | par Rédaction

L’actualité 2017 pour Seat est dense : année pleine pour l’Ateca, lancement de la cinquième génération de l’Ibiza et du petit SUV Arona et développement des ventes à société. Tout un programme !

Seat poursuit sa mue. À l’occasion de l’inauguration de la centième concession française (et de la millième mondiale) arborant les nouvelles couleurs de la marque, située à Chambéry (73) au sein du groupe savoyard Jean Lain, Luc Chausson*, directeur de Seat France, revient sur la montée en puissance de Seat. Après avoir connu un tassement en 2016 (-1,6 %), les immatriculations de la marque espagnole remontent la pente au premier trimestre 2017 avec une belle progression de 19 %, grâce au succès de l’Ateca, ce qui n’est pas sans poser quelques problèmes. « Nous sommes victimes de notre succès », reconnait Luc Chausson. Les délais de livraison dépassent en effet les six mois sur certaines versions.

concession_jeanlain_ext.jpg

Pour le directeur de Seat, cette montée en puissance n’est pas terminée. « En juin, nous allons lancer la cinquième génération de l’Ibiza et à la rentrée, arrivera l’Arona, le premier SUV urbain du groupe VW. » Avec une telle offre, Seat couvrira 80 % du marché, contre seulement 60 % en 2016. « Cette ouverture de la gamme va nous permettre d’atteindre en 2017, les 26 000 ventes, soit une progression de 10 %. » De plus, Seat souhaite étendre son réseau. « Nous disposons de 181 sites de distribution et nous cherchons actuellement à ouvrir une quinzaine de sites supplémentaires, principalement en région parisienne ou dans les grandes villes pour disposer d’une couverture parfaite. »

Seat compte mettre également des bouchées doubles pour séduire les sociétés. « Nous sommes une marque de ventes à particulier », reconnait Luc Chausson. « Nous avons pour ambition de nous développer dans les entreprises, notamment auprès des TPE/PME. En plus de notre division Group Fleet Solution, qui regroupe les cinq marques du groupe Volkswagen et qui gère les grands comptes et les LLD, nous avons des formateurs réseau dédiés à Seat. » Ces derniers sont entre autres chargés de sensibiliser le réseau au TCO.

concession_jeanlain_int.jpg

La marque espagnole dispose également d’une gamme Business, disponible sur l’Ibiza, la Leon et l’Ateca. « Elle existe depuis trois ans, mais nous devons la mettre plus en avant. » D’où une communication forte avec des opérations originales. « Pendant trois mois, et ce jusqu’à la fin juin, nous commercialisons une offre découverte, à savoir une Leon TDi Business à 249 €/mois sur treize mois sans apport. » Pilotée par la captive, cette offre concernera une centaine de véhicules. Seat teste le marché. Si cela fonctionne, la marque pourrait étendre cette offre à des modèles essence.

Christophe Bourgeois

*Cette interview a été réalisée en avril 2017. Depuis le 2 mai dernier, Luc Chausson a été nommé directeur des projets stratégiques au sein du groupe Volkswagen. Il a été remplacé par Sébastien Guigues.

Boris Ilic, Responsable des Ventes Sociétés d’Audi France : “Accompagner et fidéliser pour progresser”. Challenger émérite sur le segment Premium, Audi apporte sa pierre à la reconstruction très écologique du paysage…

Lire la suite
edito

Le covid 19 depuis plus de 2 ans, la crise des composants et semi-conducteurs, le conflit Russo/Ukrainien, le déficit d’approvisionnement gazier, pétrolier, et électrique, l’envolée des couts de ces énergies et matière …

Lire la suite
Les articles les plus lus

Toyota C-HR Hybride Business : Un crossover hybride

Parce que le segment du crossover est désormais incontournable dans la compétition commerciale, To...

Renault Kangoo Maxi : Le Kangoo dopé aux anabolisants

Après le Kangoo « normal » et la version Compact dédiée aux professionnels des villes, Renault ...

Augmentation de salaire vs voiture de fonction ?

Si l'automobile n'a plus le même pouvoir de séduction, la voiture de fonction conserve ses droits ...

Législation : ZFE-m : 33 supplémentaires en 2024 ?

La loi “Climat et Résilience” prévoit d’étendre les Zones à Faibles Émissions mobilité (...

« Il faut apprendre à lire et résister au politiquement correct » (Elisabeth Badinter)

En une phrase simple, madame Badinter aura résumé ce qui doit nous guider dans nos métiers. Lire ...