Publié le 21 décembre 2017 | par Antoine de Viveiros

En cette fin d’année 2017 de nombreuses lueurs d’espoir naissent pour annoncer une année 2018 plus prospère pour l’économie Française. On aimerait que vous en profitiez tous.

Si seulement l’état Français et, la commission Européenne, faisaient preuve de lucidité plutôt que d’opportunisme médiatique sur le sujet des transports et des énergies. Nous verrions passer tous les voyants de contrôle au vert. La couleur de l’espoir.

L’état Japonais confirme la nécessité d’avoir rapidement au moins 10% de son parc automobile motorisé par des moteurs Diesel afin de lutter plus efficacement contre le réchauffement climatique. Dans le même temps l’Europe annonce la fin du Diesel comme étant la solution pour lutter contre le même réchauffement climatique. Pourquoi cette différence d’analyse ? La réponse est confondante de ridicule pour nous Européens : les Japonais ont étudiés la pollution des moteurs essence et Diesel de 2017 et on constatés l’urgence de basculer une part de leur parc vers moins d’essence.

Les Européens ont repris une étude minière américaine vieille de 50 ans pour estimer la pollution des moteurs Diesel en ignorant complètement de s’informer sur la technologie actuelle des diesels. Leurs conclusions sont fausses. Un peu comme si nous décidions d’interdire les transfusions de sang en se basant sur un rapport datant de 150 ans avant la découverte des groupes sanguins. La même aberration de source de travail a conduit à donner une prime écologique aux véhicules hybrides qui ne consommerait en virtuel que 1 ou 2 litres au 100 alors que nous savons tous qu’à l’usage, les hybrides sur route consomment plus que leurs homologues essence ou Diesel.

Il suffit de fausser les conditions des tests pour obtenir du grand n’importe quoi. Le mensuel « Que Choisir » a testé en situation réelle les voitures électriques. Je vous laisse découvrir, en achetant leur magazine, le résultat assez triste de la confrontation du fantasme avec le réel. Certains répondront que la moyenne de nos kilomètres est de 27 km /jour et que cela suffit pour justifier le tout électrique. Je réponds à ces crétins que la moyenne de taille des pieds est de 41 et que cela suffirait il si on ne fabrique que du 41 en chaussure pour la moyenne des humains ?

Platon, déjà, avait remarqué dans « la république » que les imbéciles étaient repartis dans une proportion égale chez les esclaves comme chez les maitres. Ça se confirme chaque jour.

Joyeux Noël a Tous. Et belles fêtes de fin d’année.

Louis Daubin

Reiner Hoeps  : « Nos électriques nous permettront de garder la clientèle des gros rouleurs » …

Lire la suite
edito

Il y a encore deux ans ,et depuis 50 ans, la Location longue durée avec les banques et les financières captives des constructeurs  nous tenaient un discours de métier : on avançait des arguments financiers factuels p…

Lire la suite
Les articles les plus lus

Renault Kangoo Maxi : Le Kangoo dopé aux anabolisants

Après le Kangoo « normal » et la version Compact dédiée aux professionnels des villes, Renault ...

Toyota C-HR Hybride Business : Un crossover hybride

Parce que le segment du crossover est désormais incontournable dans la compétition commerciale, To...

Augmentation de salaire vs voiture de fonction ?

Si l'automobile n'a plus le même pouvoir de séduction, la voiture de fonction conserve ses droits ...

« Il faut apprendre à lire et résister au politiquement correct » (Elisabeth Badinter)

En une phrase simple, madame Badinter aura résumé ce qui doit nous guider dans nos métiers. Lire ...

Législation : ZFE-m : 33 supplémentaires en 2024 ?

La loi “Climat et Résilience” prévoit d’étendre les Zones à Faibles Émissions mobilité (...