Publié le 8 juillet 2014 | par Rédaction

Quatorze millions de Polo éditées depuis l’origine, ça commence à compter, non ? Mais s’il est vrai que l’art de durer consiste à savoir se renouveler, alors Volkswagen compte parmi les généralistes qui savent parer leurs classiques des atours de la nouveauté.

Pourtant, le restylage extérieur de cette Polo est discret, les modifications apportées relevant plus de la nuance (modifications sur la calandre et les pare-chocs, feux et bouclier arrière, nouvelles jantes…) que de la radicalité. Ces petites touches la rapprochent d’ailleurs toujours plus de la Golf, exemplaire sœur aînée, à qui elle emprunte beaucoup en termes d’équipement et de systèmes d’assistance. À dire vrai, c’est surtout sous son capot que la nouveauté se trouve, avec de nouvelles motorisations… plus sobres à tout point de vue.

Euro 6

Des moteurs conformes à la norme Euro 6, c’est le point fort de cette Polo : côté essence, le 1.0 MPI en version 60 et 75 ch et le 1.2 TSI en 90 ou 110 ch ; côté diesel, le 1.4 TDI de 75 et 90 ch. Pour l’ensemble de ces motorisations, la règle aura été de faire baisser les consommations et les émissions de carbone sans entamer l’agrément, que ce soit en souplesse d’utilisation ou en performances. On arrive ainsi, pour la gamme essence TSI, à rejoindre des valeurs telles que 4,7 l/100 km et 107 g/km pour la version 90 ch (109 g/km avec l’excellente boîte DSG à double embrayage et 7 rapports)… des chiffres descendus à 4,1 l/100 km et 94 g/ km de CO2 dans la version 1.0 TSI BlueMotion 95 ch avec Start & Stop et mode récupération, disponible au second semestre.

Polo_sieges_avant_DB2014AU00061_large.jpg

Côté entreprises, ce sont là des avancées qui devraient accentuer la tendance constatée par VW pour sa Polo, à savoir un accroissement des demandes de cotation pour les versions essence dans des fourchettes de kilométrage synonymes de cycles urbains et péri-urbains. Côté diesel, l’effort n’a pas été moindre : 75 , 90 et 105 ch développés sur un bloc trois cylindres de 1,4 l de cylindrée doté, de série, d’un Start & Stop.

L’adoption de l’injection common rail et un équilibrage réétudié pour améliorer la souplesse d’utilisation font de ces moteurs des bijoux de sobriété. Un seul exemple, avec la version de 75 ch BlueMotion qui ne consomme plus que 3,1 l/100 km pour 82 g/km, chaussée en pneumatiques à faible résistance au roulement et pilotée par une BV manuelle à 5 vitesses… soit une Polo titulaire d’un record mondial de sobriété dans sa catégorie !

Belle qualité générale

Fidèle à sa stratégie marketing, Volkswagen continue de faire descendre en gamme les équipements présents à l’échelon supérieur de son offre. Ainsi, on retrouve à bord de cette nouvelle Polo le volant à méplat de la Golf et une partie de son électronique de confort et d’assistance (MIB). Ajoutons l’intégration (en option) du système MirrorLink permettant, entre autres astuces, le transfert et l’utilisation d’un certain nombre d’applications présentes sur un smartphone.

POLO_face_avant_DB2014AU00392_large.jpg

Parallèlement, on retrouve au catalogue des systèmes jusqu’ici réservés aux étages supérieurs : le freinage automatique post-accident, le détecteur de fatique, la détection et le freinage d’urgence en ville, le régulateur de vitesse adaptatif et la caméra arrière (option).

Bien fabriquée, finie avec soin, la Polo 2014 est agréable à vivre et à conduire. Peu sonore, bien amortie, dotée d’une nouvelle direction électro-mécanique confortable et précise, elle remplit parfaitement son rôle sur tous les parcours. Moyennement habitable aux places arrière (et avec une cinquième place peu avenante !), elle est cependant dotée d’un coffre dans les cotes du segment.

Différentes versions vont venir enrichir l’offre au fil des mois et il est plus que certain que cette nouvelle mouture intéressera les entreprises grâce à une offre professionnelle ciblée : Trendline Business reprend les équipements de base et y adjoint (entre autres) la climatisation, l’interface Bluetooth, un accoudoir central, un port USB, une roue de secours et des antibrouillards.

Polo_arriere_DB2014AU00387_large.jpg

L’autre offre, baptisée Confortline Business, ajoute à tout cela le GPS, les radars AV et AR, ainsi que des rétroviseurs rabattables électriquement. Les tarifs, en versions 3 portes, s’étalent de 17 440 € en version 1.4 TDI 75 ch Trendline Business, à 21 580 € en version 1.4 TDI 90 ch et BVA Confortline Business. Grâce à des valeurs résiduelles plus qu’honorables, cette Polo va sûrement confirmer sa place de première outsider parmi les importées dans la catégorie. À étudier de près !

Axel Ekman

En CHIFFRES…

Volkswagen Polo 1.4 TDI 90 ch BVM Trendline Business

Puissance : 90 ch à 3500 trr/mn
Moteur : 3 cylindres 1,4 l diesel
Couple : 230 Nm de 1500 à 2500 tr/mn
Vitesse maxi : 184 km/h
Consommation : 3,4 l/100 km
Émissions CO2/TVS : 88 g/km/ 176€/an
Prix : 18 160 €

Reiner Hoeps  : « Nos électriques nous permettront de garder la clientèle des gros rouleurs » …

Lire la suite
edito

Il y a encore deux ans ,et depuis 50 ans, la Location longue durée avec les banques et les financières captives des constructeurs  nous tenaient un discours de métier : on avançait des arguments financiers factuels p…

Lire la suite
Les articles les plus lus

Renault Kangoo Maxi : Le Kangoo dopé aux anabolisants

Après le Kangoo « normal » et la version Compact dédiée aux professionnels des villes, Renault ...

Toyota C-HR Hybride Business : Un crossover hybride

Parce que le segment du crossover est désormais incontournable dans la compétition commerciale, To...

Augmentation de salaire vs voiture de fonction ?

Si l'automobile n'a plus le même pouvoir de séduction, la voiture de fonction conserve ses droits ...

« Il faut apprendre à lire et résister au politiquement correct » (Elisabeth Badinter)

En une phrase simple, madame Badinter aura résumé ce qui doit nous guider dans nos métiers. Lire ...

Législation : ZFE-m : 33 supplémentaires en 2024 ?

La loi “Climat et Résilience” prévoit d’étendre les Zones à Faibles Émissions mobilité (...