Publié le 15 février 2017 | par Rédaction

L’année dernière, Kilomètres Entreprise créait le premier trophée récompensant les véhicules business de l’année. La seconde édition a eu lieu le 20 janvier.

Depuis quelques années, pour conquérir les entreprises les constructeurs ont tenté de simplifier la vie des entrepreneurs et des gestionnaires de flotte en développant des gammes dédiées. Ces gammes, dites business, sont théoriquement dotées des équipements nécessaires à une utilisation professionnelle et sont proposées aux entreprises avec un avantage client.

Elles atteignent parfaitement leur but et vous ont convaincus puisque alors que la marché des entreprises ne cesse de progresser, ces véhicules estampillés business représentent environ 50 % des ventes aux professionnels et bien plus pour certaines marques.

Toujours soucieux d’aider ses lecteurs dans leurs besoins de mobilité, dès 2016, Kilomètres Entreprise avait récompensé neuf véhicules parfaitement adaptés à vos sociétés. En 2017, comme l’année dernière, la rédaction n’a sélectionné que des nouveautés sorties en 2016 ou des véhicules sérieusement remaniés. La plupart sont siglés business mais pas toutes : la finition business n’a pas vraiment de raison d’être dans le haut de gamme où les versions de base sont suréquipées.

Ouv_trophees_2017.jpg

Et certaines marques n’ont pas encore de finitions dédiées mais proposent quand même des véhicules parfaitement adaptés à une utilisation professionnelle. Les véhicules sélectionnés dans toutes les marques étaient soixante quinze cette année et comme l’année dernière, KMS les a classées dans neuf catégories : compactes, berlines et berlines haut de gamme, routières, monospaces, électriques, SUV compacts, SUV et Crossovers et SUV haut de gamme. La catégorie des petites citadines n’est pas récompensée en 2017, faute de candidates.

Douze essayeurs ont débattu des qualités subjectives et objectives de tous ces véhicules : le plaisir de conduite d’abord et leurs performances mais aussi leur style, leur prix facial bien sûr mais surtout leur TCO, leur coût d’utilisation global, avec les coûts d’entretien, la consommation de carburant, leur confort, leur fiscalité, les réseaux associés etc.

L’équipement minimal pour un usage professionnel comporte la climatisation, un système de navigation, un régulateur de vitesse, un équipement téléphonique ou encore un radar arrière. On aimerait ajouter la roue de secours mais la plupart du temps, elle est désormais au mieux en option.

Chaque trophée a été remis à un représentant de la marque gagnante par un membre de l’équipe de Kilomètres Entreprise lors d’une cérémonie à Paris fin janvier. Nous vous présentons les lauréates dans les pages suivantes.

Compacte business – Citroën C3

SUV et Crossovers Business – Peugeot 3008

SUV Compact Business – Opel Mokka X

Véhicule électrique Business- Renault Zoé ZE40

SUV haut de gamme – Mercedes GLC coupé

Berlines Haut de Gamme 2017 – Volvo S90

Berline Business 2017 – Renault Mégane

Monospaces Business 2017 -Renault Scénic

Routière Business 2017- Alfa Roméo Giulia

Boris Ilic, Responsable des Ventes Sociétés d’Audi France : “Accompagner et fidéliser pour progresser”. Challenger émérite sur le segment Premium, Audi apporte sa pierre à la reconstruction très écologique du paysage…

Lire la suite
edito

Le covid 19 depuis plus de 2 ans, la crise des composants et semi-conducteurs, le conflit Russo/Ukrainien, le déficit d’approvisionnement gazier, pétrolier, et électrique, l’envolée des couts de ces énergies et matière …

Lire la suite
Les articles les plus lus

Toyota C-HR Hybride Business : Un crossover hybride

Parce que le segment du crossover est désormais incontournable dans la compétition commerciale, To...

Renault Kangoo Maxi : Le Kangoo dopé aux anabolisants

Après le Kangoo « normal » et la version Compact dédiée aux professionnels des villes, Renault ...

Augmentation de salaire vs voiture de fonction ?

Si l'automobile n'a plus le même pouvoir de séduction, la voiture de fonction conserve ses droits ...

Législation : ZFE-m : 33 supplémentaires en 2024 ?

La loi “Climat et Résilience” prévoit d’étendre les Zones à Faibles Émissions mobilité (...

« Il faut apprendre à lire et résister au politiquement correct » (Elisabeth Badinter)

En une phrase simple, madame Badinter aura résumé ce qui doit nous guider dans nos métiers. Lire ...